ICOM
In English

Recherche avancée                    
 

Qu'est-ce que l'ICOM

Organes de direction
  Conseil exécutif
  Assemblée générale
  Comité consultatif
  Groupes de travail


Comités

Adhérer à l'ICOM

Activités

Ressources












 
  NOUS CONTACTER
  PLAN DU SITE
  LISTES DE DISCUSSION
 


 

Groupe de travail interculturel

PRESIDENT : Amareswar Galla (Australia)
Email :
crosscultural@icom.museum
Rapport du groupe de travail interculturel (2007)
Report of the Working Group on Cross Cultural Issues of the International Council of Museums (ICOM)Presented at the 89th session of the Executive Council of ICOM on December 1997
MEMBRES :
  • Corozon Alvina (Philippines)
  • Lucía Astudillo Loor (Equateur)
  • Adi Meretui T. Ratunabuabua (Fiji)
  • Christine Hemmet (France)
  • An Laishun (Chine)
  • Lina Tahan (Royaume-Uni)
  • Ann Davis (Canada)
  • Shahid Vawda (Afrique du Sud)
    Rep. Conseil exécutif:
  • Tereza Scheiner (Brésil)
  • Rick West (Etats-Unis)
    Membre ex-Officio :
  • Jennifer Thévenot (ICOM Secrétariat)

 

 

Mandat

Avenir envisagé
Une Organisation globale, l’ICOM, qui produit des connaissances, facilite la communication interculturelle et met en place des réseaux efficaces pour la promotion de la diversité culturelle dans les musées et dans les institutions chargées du patrimoine. (Plan stratégique)

Buts et objectifs
L’ICOM-CCTF entend exploiter les travaux déjà effectués par le Groupe de travail de l’ICOM sur les questions interculturelles pour :

  • continuer à examiner et à faire savoir comment les musées à travers le monde sont confrontés à toute une série de problèmes revêtant une dimension interculturelle ;
  • développer des approches et des directives globales pour aider les musées à gérer la diversité culturelle en général et les questions autochtones et multiculturelles en particulier ;
  • faire des recommandations appropriées sur la manière dont les activités de l’ICOM et de ses comités doivent mettre en valeur les perspectives interculturelles.

Orientations stratégiques immédiates
1. Réexaminer et actualiser la Politique de diversité culturelle de l’ICOM, 1998

Action :
Lancer de nombreuses consultations, en ligne et par correspondance ; passer en revue toute la documentation ; solliciter l’avis des membres de l’ICOM (via ICOM-L) ; adresser des courriers spécifiques aux membres du Comité consultatif ; examiner la Convention de l’UNESCO sur la diversité culturelle (octobre 2005) ainsi que la Déclaration universelle sur la diversité culturelle (novembre 2001).

Calendrier :
Janvier-mai 2006 – Solliciter des idées sur la Politique de diversité culturelle de l’ICOM.
Mai-juin 2006 – Soumettre un projet révisé à l’examen du Comité consultatif et du Conseil exécutif.
Juillet-novembre 2006 – Faire circuler les idées et en rechercher d'autres auprès des membres du Comité consultatif ; inviter tous les membres à discuter sur le projet de police lors de leurs réunions/conférences annuelles.

Décembre 2006 – Soumettre au Conseil exécutif la politique révisée et un plan d’action assortis d'un rapport général détaillé. Inscrire la finalisation de la politique à l’ordre du jour.
Janvier 2007 – Modifications mineures, articles de présentation et avant-propos. Préparation d’une publication à lancer lors de la Conférence générale de l’ICOM 2007, à Vienne. Même chose que pour la publication de l’UNESCO « Déclaration universelle sur la diversité culturelle » (ainsi que récemment évoqué à Séoul avec la Présidente).
ICOM 2007 - Lancement de la Politique lors de la Conférence générale de Vienne.

2. Établir une présence sur Internet avec le nom de domaine « .museum »

Calendrier :
Janvier-juin 2006 – Créer le cadre nécessaire à la création de la page Web ICOM-CCTF (l’URL est déjà réservée)
Janvier-décembre 2006 – Développer le contenu simultanément au processus de révision de la politique mentionné plus haut.
Début 2007 – Lancer la page Web.

3. Faciliter l’organisation de forums sur la notion de Musée global, ainsi qu’approuvé par le Comité consultatif en juin 2003.

4. Favoriser l’engagement sur les questions interculturelles avec d’autres instances intergouvernementales et ONG internationales, notamment l’UNESCO pour la Charte et la Convention sur la diversité culturelle ainsi que pour d’autres Conventions (celle sur le patrimoine immatériel, par exemple).

 
 
   
Updated: 9 July 2006