Recherche avancée                    
 

Qu'est ce que l'ICOM

Organes de direction
  Conseil exécutif
  Assemblée générale
  Comité consultatif
  Groupes de travail


Comités

Adhérer à l'ICOM

Activités

Ressources












 
  CONTACT US
  SITE MAP
  DISCUSSION LIST
 


 

Résolutions de l'ICOM adoptées lors de l'Assemblée générale, 1953

Résolutions du Conseil International des Musées (ICOM), 1953

4ème Assemblée Générale de l'ICOM

Milan, Italie, 11 juillet 1953

Résolutions et Recommandations adoptées par la Conférence

Résolution n. 1: Echange de personnel des musées

L'ICOM

Considérant que les échanges de personnel, en ce qui concerne les musées sont trop peu développés,

Prend la résolution de confier au Comité international de l'ICOM pour le personnel la préparation d'un questionnaire concernant les bourses et facilités d'échanges de personnes existant dans les divers pays, et concernant les ressources financières pouvant être obtenues; de diffuser ce questionnaire auprès des Comités nationaux de l'ICOM; de charger le Comité international de l'ICOM pour le personnel d'étudier les réponses reçues et d'en tirer des conclusions concrètes, notamment en ce qui concerne les échanges entre les pays évolués et les pays en voie d'évolution.


Résolution n. 2: Missions UNESCO d'experts

L'ICOM

considérant l'efficacité des missions d'experts organisées par l'UNESCO en vue de restaurer les monuments historiques, de réorganiser les musées et d'assurer la bonne conservation des objets de musée, dans les pays en voie de développement,

Fait recommandation à ses Comités nationaux de répandre dans les milieux appropriés des informations sur les possibilités d'obtenir de telles missions et sur les services qu'elles sont appelées à rendre;

Considérant l'opportunité de venir en aide aux musées des pays en voie de développement,

Prend la résolution d'organiser le plus rapidement possible une réunion d'experts chargés d'étudier les formes de cette aide et les conditions sous lesquelles cette aide pourrait être donnée.


Résolution n. 3: Exposition circulante "Le Musée, centre d'éducation

L'ICOM

Considérant :

1. qu'il a pris la résolution, lors de sa Deuxième Conférence Générale tenue à Londres

en 1950, de préparer une exposition internationale circulante intitulée "Le musée, centre d'éducation",

2. qu'un crédit de $ 2.000 a été inscrit à ce sujet dans son budget de 1952 et mis à la disposition de l'American Museum of Natural History, en vue de subvenir aux frais de réalisation de la dite exposition,

3. que les experts désignés par l'ICOM ne sont pas encore parvenus en raison des difficultés qu'ils ont rencontrées et nonobstant leur compétence et leurs persévérants efforts, à conduire ce projet à bonne fin,

4. qu'ils ont rassemblé une importante documentation de base,

5. qu'ils ont pris à leur charge, aidés des Organisations dont ils dépendent et avec un désintéressement qu'il convient de souligner, les dépenses résultant de leurs travaux préparatoires,

6. que de ce fait le dit crédit est entièrement disponible,

7. que la réalisation du projet, à condition que les méthodes de mise en oeuvre en soient modifiées, reste des plus opportunes,

Prend la résolution, sous réserve de l'approbation de l'UNESCO :

1. d'éditer avec le concours du Comité international de l'ICOM pour l'éducation, d'ici un an, une publication destinée à faire connaître aux membres de l'enseignement les ressources éducatives des musées,

2. de constituer à cet effet une commission restreinte d'experts ayant pour mission de discuter en commun et de rédiger le texte de la publication,

3. d'affecter à ce programme le crédit actuellement disponible.


Résolution n. 4: Eclairage des objets de musée

L'ICOM,

Exprimant sa gratitude à sa Commission pour l'éclairage des objets de musée pour les tâches qu'elle a accomplies, notamment en publiant la brochure intitulée Utilisation des lampes fluorescentes dans les musées,

Fait recommandation à son Comité pour les laboratoires de musées :

1. de poursuivre les recherches et les essais entrepris en collaboration avec les institutions spécialisées afin de tenir compte de l'évolution et d'encourager la création d'installations appropriées ne présentant aucun inconvénient majeur pour la conservation des objets de collection,

2. de répondre dans la mesure du possible aux demandes de renseignements que lui présenteraient des conservateurs de musées par l'intermédiaire d'un organisme de l'ICOM.


Résolution n. 5: Traitement des objets en bois

L'ICOM

Considérant les maladies qui menacent des objets en bois, notamment les sculptures, matériaux particulièrement altérables,

Fait recommandation à son Comité pour les laboratoires de musées d'étudier les causes de telles maladies et de rechercher les remèdes convenables en liaison avec la Commission de l'ICOM pour le traitement des peintures.


Résolution n. 6: Circulation internationale du matériel culturel

L'ICOM

Considérant l'importance et l'efficacité de l'action entreprise par l'UNESCO en vue de favoriser, au moyen d'accords souscrits entre les gouvernements des divers pays, la libre circulation du matériel culturel,

S'inquiétant des risques courus par les oeuvres d'art destinées à des expositions internationales, lors de leur passage en douane,

Prend la résolution d'inviter les Comités nationaux de l'ICOM à intervenir auprès des gouvernements de leurs pays respectifs, en vue de les inciter à ratifier et à mettre en vigueur la convention de l'UNESCO,

Fait recommandation à l'UNESCO de s'efforcer d'obtenir,

1. que les chemins de fer des divers pays acceptent comme bagages accompagnés les objets culturels allant à des expositions internationales,

2. qu'ils accordent toute facilité aux fonctionnaires des musées pour accompagner les objets culturels dont le transport leur est confié,

3. que les autorités douanières facilitent le passage en douane de ces objets, même quand

elles agissent au nom d'autres administrations.


Résolution n. 7: Conservation et restauration des biens culturels

L'ICOM

Se félicitant que l'UNESCO envisage de créer un Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels,

Fait recommandation à l'UNESCO, si un tel Centre est créé, d'inscrire à son programme les problèmes concernant la protection des biens culturels en cas de conflits armés.


Résolution n. 8: Protection des biens culturels en cas de conflits armés.

L'ICOM

Informé de l'action de l'UNESCO en vue d'organiser une conférence intergouvernementale chargée de mettre au point une convention pour la protection des biens culturels en cas de conflits armés,

Considérant que l'adoption d'une telle convention est pour les musées de la plus haute importance,

Fait recommandation à ses Comités nationaux d'intervenir auprès de leurs gouvernements en vue de les intéresser à cette action.


Résolution n. 9: Echanges d'objets entre les musées d'archéologie, d'ethnographie et d'histoire naturelle

L'ICOM

Considérant que l'avancement des sciences archéologiques, ethnographiques et naturelles est lié à une répartition aussi large que possible des objets intéressant ces disciplines,

Fait recommandation de constituer dans chaque pays des séries de pièces destinées à des échanges avec d'autres pays par voie de dons ou de dépôts.


Résolution n. 10: Echanges des signes monétaires

L'ICOM

Exprimant sa gratitude aux experts français et suédois qui lui ont présenté des rapports concernant l'organisation d'un échange des signes monétaires contemporains,

Prend la résolution d'inviter ces experts à se concerter avec l'Organisation Internationale des Numismates en vue de donner une suite positive à leurs suggestions.


Résolution n. 11: Spécimens-types

L'ICOM

Ayant pris connaissance du rapport présenté par le Professeur Swinton à la Troisième Conférence Générale au sujet des spécimens-types en histoire naturelle,

Fait recommandation :

1. que les descriptions ou la diagnose de nouvelles espèces ou genres devra être accompagnée du nom de la collection originale à laquelle appartient le "type" considéré et la désignation du lieu où il se trouve, quand ce spécimen-type peut être conservé,

2. que les spécimens-types soient déposés dans un musée ou un établissement universitaire assez important pour qu'on puisse prévoir pour lui une existence durable et dont la qualité du conservateur donne toute garantie,

3. que le Congrès international de zoologie considère la constitution de comités chargés de veiller à la conservation de spécimens-types et de présenter un rapport sur la question au Congrès suivant,

4. que dans le cas où des spécimens-types ont été perdus ou détruits pour cause d'accident ou de mauvaise conservation, la Commission internationale de nomenclature soit consultée par l'ICOM en vue de permettre la création de lectotypes.

5. de publier et de communiquer spécialement aux petits musées, vu les conditions parfois très défavorables auxquelles sont conservées les spécimens-types dans de tels musées, des recommandations concernant la désignation correcte des "types" ainsi que la conservation et l'étiquetage des spécimens,

6. de recommander aux divers pays de réunir les spécimens-types dans des établissements importants, lesquels se mettront en rapport à ce sujet avec la Commission internationale de nomenclature zoologique, ainsi qu'avec des spécialistes qualifiés.


Résolution n. 12: Protection de la nature

L'ICOM

Fait recommandation aux musées d'histoire naturelle de considérer comme partie de leurs devoirs de s'occuper de la protection de la nature et de l'éducation du public à ce sujet.


Résolution n. 13: Inventaire des appareils scientifiques

L'ICOM

Se référant à la résolution suivante, adoptée lors de la Conférence Générale de Londres en 1950 :

"L'ICOM

Considérant l'intérêt que revêt pour l'histoire des sciences et des techniques un inventaire des appareils scientifiques de valeur historique

conservés dans les musées et autres dépôts publics ainsi que dans les collections privées,

Constatant que son Comité international des musées scientifiques et techniques a pris l'heureuse initiative d'entreprendre un tel inventaire,

Prend la résolution d'assurer dans toute la mesure du possible au dit Comité les moyens de poursuivre et de diffuser cet inventaire",

Constatant que les crédits qu'il a pu mettre entre temps à la disposition du dit Comité ont permis à deux musées d'entreprendre un tel inventaire, mais que des crédits beaucoup plus importants sont nécessaires pour l'achever,

Emet le voeu que les moyens indispensables soient réunis le plus rapidement possible en vue d'achever cet inventaire et d'en assurer la publication.


Résolution n. 14: Echanges d'experts des musées scientifiques et techniques

L'ICOM

En accord avec l'action entreprise par l'UNESCO en faveur des pays qui ont insuffisamment bénéficié des conquêtes de la science,

Estimant que les musées scientifiques et techniques sont particulièrement fondés à soutenir une telle action,

Considérant qu'un des moyens les plus efficaces dont ils disposent à cet égard est de développer les échanges internationaux, dans les deux sens, entre les pays les plus évolués et les autres,

Emet le voeu que des bourses soient accordées à des experts des divers pays, en vue de favoriser de tels échanges.


Résolution n. 15: Exposition internationale scientifique et technique

L'ICOM

Considérant qu'il serait hautement utile de réaliser, avec le concours du plus grand nombre possible de musées scientifiques et techniques, une exposition scientifique internationale circulante ayant pour but d'illustrer les plus récentes conquêtes scientifiques en relation avec le progrès humain,

Prend la résolution d'inscrire dans ses projets de budget pour 1955 et 1956 les moyens propres à réaliser une telle exposition.


Résolution n. 16: Panthéon de la science et de la technique

L'ICOM

Informé par M. Guido Ucelli, Directeur du Musée de la Science et de la Technique de Milan, de son projet de présenter dans la Salle des Colonnes de ce musée un Panthéon de la Science et de la Technique, "sanctuaire glorieux où l'on devra vénérer les témoignages des oeuvres des grands savants et pionniers qui ont signé les étapes les plus significatives de l'évolution et du progrès civil de l'humanité",

Considérant qu'un tel projet est propre à servir la compréhension entre les peuples,

Emet le voeu :

1. que la plus large et généreuse collaboration internationale soit apportée à la réalisation de ce projet,

2. que des institutions analogues puissent être réalisées dans les musées scientifiques et techniques de tous pays.


Résolution n. 17: Musée international de la civilisation

L'ICOM

Se référant à la résolution suivante adoptée lors de la Conférence Générale de Londres, 1950 :

"L'ICOM,

Après avoir entendu l'exposé de M. André Léveillé relativement au projet d'un Musée international de la Civilisation...,

Fait recommandation à l'UNESCO de constituer une commission chargée d'étudier les possibilités de réalisation du dit projet."

Considérant qu'un tel projet conserve toute sa valeur,

Emet le voeu qu'un comité soit immédiatement constitué, en vue d'étudier la réalisation d'un Musée international de la civilisation.


Résolution n. 18: Journée internationale des musées

L'ICOM

Après avoir pris connaissance de l'exposé de M. André Léveillé relativement au projet d'organiser, dans le cadre de la Croisade des musées, une Journée internationale des musées,

Assuré qu'une telle manifestation, si elle est préparée avec les délais nécessaires, est de nature à susciter des réalisations concrètes dans les musées et à aider au rayonnement de ces institutions,

Fait recommandation à l'UNESCO de prendre en considération ce projet et d'en favoriser la réalisation dans les plus brefs délais possibles, en liaison avec l'ICOM.

 
 
   
Updated: 28 June 2005