Recherche avancée                    
 

Qu'est ce que l'ICOM

Organes de direction
  Conseil exécutif
  Assemblée générale
  Comité consultatif
  Groupes de travail


Comités

Adhérer à l'ICOM

Activités

Ressources












 
  CONTACT US
  SITE MAP
  DISCUSSION LIST
 


 

Résolutions de l'ICOM adoptées lors de l'Assemblée générale, 1950

Résolutions du Conseil International des Musées (ICOM), 1950

2ème Conférence Générale Biennale et 3ème Assemblée Générale de l'ICOM

Londres, Royaume-Uni, 17-22 juillet 1950

Résolutions et Recommandations adoptées par la Conférence

Résolution n. 1: Expositions internationales

L'ICOM

Vivement préoccupé des risques matériels et moraux qu'entraîne la multiplication croissante des expositions,

Constatant que la première tâche des musées et des pays qu'ils représentent est d'assurer la sauvegarde des chefs d'oeuvre du passé en réduisant les dangers auxquels les déplacements abusifs exposent ce patrimoine essentiel de la civilisation,

Invité par l'UNESCO à lui soumettre les conclusions d'une étude sur les expositions internationales d'art,

Emet le voeu qu'en ce qui concerne le choix des oeuvres destinées à figurer dans des expositions internationales, il ne soit jamais passé outre à l'avis du Conservateur,

Prend la résolution de constituer dans le cadre du Comité n 5 une Commission internationale des expositions artistiques, chargée d'examiner les mesures les plus propres à réduire ces risques et, en particulier :

a. de réunir les projets d'expositions,

b. de donner des recommandations sur le sujet, le lieu et le nombre des expositions annuelles qui devront entraîner le déplacement des chefs d'oeuvre anciens, notamment des tableaux et oeuvres graphiques,

Fait recommandation à l'UNESCO de donner tout son appui aux travaux de cette commission, et d'agir auprès des gouvernements des Etats-membres afin qu'ils soutiennent de toute leur autorité les mesures préconisées par la commission en vue de limiter les déplacements d'oeuvres d'art.
 


Résolution n. 2: Expositions internationales circulantes

L'ICOM

Considérant qu'il est également opportun :

1. de limiter les risques encourus par les chefs d'oeuvre du fait de la multiplication croissante des expositions internationales d'art ancien,

2. d'assurer aux oeuvres d'art, en vue de développer la compréhension internationale, la plus large diffusion,

Emet le voeu que les expositions internationales et circulantes de caractère documentaire et les expositions internationales d'art contemporain soient multipliées dans toute la mesure du possible.
 


Résolution n. 3: Reproductions en couleurs d'oeuvres d'art

L'ICOM

Considérant :

1. qu'à défaut d'oeuvres originales, qu'on ne saurait déplacer à l'excès, de bonnes reproductions en couleurs peuvent donner matière à des expositions internationales circulantes,

2. que l'organisation de telles expositions ne peut qu'être facilitée à l'aide de répertoires internationaux de reproductions en couleurs d'oeuvres d'art,

Emet le voeu :

1. qu'il soit donné une suite permanente à l'heureuse initiative qu'a prise l'UNESCO de publier de tels répertoires avec le concours de l'ICOM,

2. que pour bien répondre à leur objet, ces répertoires, sans jamais sacrifier à la qualité, soient toujours conçus selon un plan largement international et donnent à chaque école une place correspondant à celle qu'elle occupe dans la civilisation.
 
 


Résolution n. 4: Echange de restaurateurs d'oeuvres d'art

L'ICOM

Considérant que la formation professionnelle des restaurateurs d'oeuvres d'art ne pourrait que gagner à bénéficier des connaissances acquises dans divers pays,

Emet le voeu que des échanges de restaurateurs soient organisés entre musées de pays différents, chacun des pays bénéficiaires prenant à sa charge les frais de séjour de son hôte,

Fait recommandation à l'UNESCO de prévoir des bourses de voyage permettant aux futurs restaurateurs d'aller étudier sur place les procédés en usage dans les ateliers de restauration les plus notoirement importants.
 


Résolution n. 5: Traitement des peintures

L'ICOM

Considérant qu'il y a un grand intérêt à donner la publicité voulue aux travaux de la Commission

internationale de l'ICOM pour le traitement des peintures,

Prend la résolution:,

1. de publier, à la suite de chacune des réunions annuelles, un résumé des travaux et de leurs résultats dans ICOM News,

2. de demander au Comité de rédaction de Museum de publier périodiquement (selon une périodicité qui s'étendrait entre une et trois années) un rapport détaillé, et éventuellement illustré, sur les problèmes étudiés au cours des réunions annuelles,

3. de demander au susdit Comité de publier d'ores et déjà les résultats des travaux accomplis par la commission sur la question du dévernissage des tableaux.
 


Résolution n. 6: Art et industrie

L'ICOM

Considérant que les développements du machinisme ouvrent aux arts appliqués des perspectives nouvelles et que les musées peuvent jouer en l'occurrence un rôle d'animateurs et de guides,

Emet le voeu :

1. que les musées et leurs services spécialisés développent leurs contacts avec les écoles d'art et l'industrie ,

2. qu'ils étudient et appliquent, de concert avec les organismes appropriés, les mesures propres à soutenir une campagne "art et industrie" (laboratoires muséaux de dessin industriel, expositions au musée ou dans les usines, concours, etc.).
 


Résolution n. 7: Musées du monuments

L'ICOM

Considérant qu'il est important de stimuler l'intérêt du public pour les monuments historiques,

Forme le voeu que les divers pays dans toute la mesure du possible, organisent dans les monuments historiques un "musée du monument" comportant une exposition d'objets, de documents graphiques, photographiques ou autres, sur l'histoire de l'édifice, son développement architectural au cours de siècles et ses restaurations, ainsi que sur les évènements qui s'y sont déroulés.


Résolution n. 8: Echanges d'objets

L'ICOM

Considérant :

1. que les échanges internationaux d'objets de musées sont de nature à favoriser l'avancement et la diffusion du savoir,

2. que de tels échanges sont loin encore d'avoir pris toute l'importance désirable,

3. qu'une campagne est donc nécessaire pour développer de tels échanges et qu'il est opportun de la commencer dans les domaines où s'offrent les plus grandes chances de succès,

Forme le voeu :

1. que les musées d'histoire naturelle, d'archéologie et d'ethnographie réalisent directement d'un établissement à l'autre des échanges de leurs doubles, en accompagnant ceux-ci de toutes les indications nécessaires,

2. qu'afin de stimuler le rythme des échanges, l'ICOM et l'UNESCO donnent la plus grande publicité possible aux échanges déjà réalisés ou en voie de l'être.
 


Résolution n. 9: Spécimens typiques

L'ICOM

Considérant combien il est nécessaire aux naturalistes d'avoir une exacte connaissance des spécimens typiques,

Prend la résolution de demander à son Comité international des musées d'histoire naturelle de constituer dans son cadre une commission chargée d'étudier, en liaison avec l'Union Internationale des Sciences Biologiques, les méthodes propres à faciliter l'étude des spécimens typiques.
 


Résolution n. 10: Inventaire des instruments scientifiques

L'ICOM

Considérant l'intérêt que revêt pour l'histoire des sciences et des techniques un inventaire des appareils scientifiques de valeur historique conservés dans les musées et autres dépôts publics, ainsi que dans les collections privées,

Constatant que son Comité international des musées scientifiques et techniques a pris l'heureuse initiative d'entreprendre un tel inventaire,

Prend la résolution d'assurer dans toute la mesure du possible au dit Comité les moyens de poursuivre et de diffuser cet inventaire.


Résolution n. 11: Croisade des musées

L'ICOM

Considérant que les musées peuvent et doivent jouer un rôle essentiel dans l'éducation de la jeunesse et des adultes,

Fait recommandation à l'UNESCO d'entreprendre avec le concours de l'ICOM, dans le délai le plus rapide, l'organisation d'une "Croisade des musées" destinée à démontrer l'importance de ce rôle des musées.
 
 


Résolution n. 12: Musées et programmes scolaires

L'ICOM

Considérant l'urgence d'un développement massif de la fréquentation des musées scientifiques et techniques par la jeunesse,

Emet le voeu que la visite de ces musées soit inscrite dans les programmes scolaires des divers pays, compte tenu des modalités propres à chaque pays.
 
 


Résolution n. 13: Musées d'enfants

L'ICOM

Considérant l'importance du rôle des musées pour l'éducation des enfants,

Emet le voeu :

1. que les musées organisent, dans leurs propres locaux et à l'extérieur, des expositions destinées aux enfants,

2. qu'un local destiné aux activités pour les enfants soit, dans la mesure du possible, aménagé dans chaque musée,

3. qu'une collaboration régulière s'établisse entre le personnel scientifique des musées et les membres de l'enseignement, afin de faire connaître à ces derniers les multiples possibilités qu'offrent les musées pour l'éducation.
 
 


Résolution n. 14: Musée et éducation

L'ICOM

Considérant l'importance du rôle des musées pour l'éducation de la jeunesse,

Prend la résolution de préparer, en collaboration avec les Comités nationaux et le Secrétariat, une petite exposition circulante composée de panneaux documentaires qui montreront sous une forme imagée les différents moyens d'utiliser les musées pour l'éducation de la jeunesse.
 


Résolution n. 15: Prêts des musées aux écoles

L'ICOM

Considérant l'intérêt que présente pour l'éducation des enfants la constitution de collections de prêts des musées aux écoles,

Prend la résolution de charger les Comités nationaux de compléter la documentation recueillie sur ce sujet à l'occasion de la Deuxième Conférence Biennale, en vue de sa publication avant la prochaine Conférence de l'ICOM.
 
 


Résolution n. 16: Eclairage

L'ICOM

Approuvant les propositions que lui a présentées son Comité international des techniques des musées à la suite de la Conférence de Stockholm,

Prend la résolution :

1. de recommander à ce Comité de développer les activités de la Commission de quatre experts chargés par elle de faire l'étude critique et le bilan des expériences poursuivies dans les divers pays sur l'éclairage des objets de musée,

2. de donner aux résultats de ces expériences la plus large diffusion possible.
 
 


Résolution n. 17:  Profession muséale

L'ICOM

Considérant qu'il est essentiel de connaître et de comparer les conditions de la profession muséale dans les divers pays,

Prend la résolution :

1. de constituer, dans le cadre du Comité international du personnel, une commission restreinte ayant pour but d'étudier de telles conditions, en accordant une attention particulière aux questions suivantes : (a) formation professionnelle; (b) qualification; (c) traitements, comparés à deux des autres professions; (d) temps disponible pour le travail scientifique; (e) retraites,

2. de demander à la dite Commission de formuler à l'intention de la prochaine Conférence triennale des suggestions pratiques susceptibles de conduire à des résolutions,

3. de confier le soin d'organiser la dite Commission à une commission provisoire restreinte, composée de MM. S.D. Cleveland, Président de la Museums Association de Grande Bretagne, Sir Leigh Ashton, Président de la Deuxième Conférence Biennale, et Sir Philip Hendy, Directeur de la National Gallery, Londres.

 
 
   
Updated: 28 June 2005