Le groupe d'experts du Mexique, du Guatemala, du Belize, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama a dressé la Liste Rouge des biens culturels en péril d'Amérique centrale et du Mexique afin de lutter contre le pillage et la destruction des sites archéologiques de la région et contre les vols dans les églises et musées, ainsi que contre le trafic illicite, en collaboration avec les autorités de police, de justice et de douane, de sensibiliser l'opinion publique et de promouvoir la coopération internationale en faveur de la protection du patrimoine culturel de ces pays.


LA LISTE ROUGE COMPREND LES CATÉGORIES SUIVANTES :
(Les photographies ne sont pas des reproductions d'objets volés, mais illustrent les diverses catégories de biens culturels qui font l'objet de trafics illicites.)

PÉRIODE PRÉHISPANIQUE

  1. Céramique
  2. Métaux
  3. Coquille et os
  4. Lithiques

PÉRIODES COLONIALE ET RÉPUBLICAINE

  1. Peinture
  2. Sculpture
  3. Documents
  4. Orfèvrerie

Contexte

Le patrimoine culturel du Mexique, du Belize, du Guatemala, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama est constitué de biens identifiables par leurs caractéristiques particulières et produits par différentes sociétés des époques préhispanique, coloniale et républicaine, lequel patrimoine constitue la mémoire historique de ces nations.
Bien qu'elle soit protégée par des législations nationales et internationales, la richesse culturelle patrimoniale de ces pays fait l'objet de trafics illicites. Au cours des vingt dernières années, un nombre croissant d'exportations illicites de biens culturels ont été interceptées, démontrant un intérêt accru pour ces objets sur le marché international. Cette demande a favorisé les fouilles clandestines sur des sites archéologiques, ainsi que la hausse du nombre de vols dans les églises et les musées.
Le trafic illicite des biens culturels de cette région porte irrémédiablement atteinte à l'identité de chacun de ces pays et amenuise gravement le patrimoine culturel de l'humanité.

Objectif

Cette Liste Rouge a été conçue comme un instrument destiné à aider les musées, les marchands d'art, les collectionneurs et les fonctionnaires des douanes et de police dans leur travail d'identification des objets susceptibles d'avoir été illégalement exportés hors du Mexique, du Guatemala, du Belize, du Salvador, du Honduras, du Nicaragua, du Costa Rica et du Panama. La liste spécifie diverses catégories d'objets en péril susceptibles d'être la cible d'opérations illicites d'achatvente sur le marché des antiquités.
Étant donné la grande variété des objets, des formes, des styles et des périodes, la Liste Rouge des antiquités en péril d'Amérique centrale et du Mexique ne prétend nullement être exhaustive et toute antiquité provenant de la région devra être considérée comme suspecte et faire l'objet d'une attention spéciale et de mesures de précaution.
Ces objets sont protégés par les législations de chaque pays qui interdisent spécifiquement leur trafic, leur exportation et leur vente. Donc, les musées, les salles des ventes, les marchands d'art et les collectionneurs sont vivement encouragés à ne pas les acheter et sont invités à signaler ces objets auprès des délégations diplomatiques de chaque pays, des forces de police locales et d'Interpol.
Remarque : cette publication est illustrée par des images d'oeuvres exposées dans des musées, dans le but de faire fonction de guide comparatif pour l'identification des objets les plus vulnérables au trafic illicite.

Avec le soutien de :

U.S. Department of State
Bureau of Educational and Cultural Affairs