redlist Liste Rouge des
antiquités afghanes en péril
icom museum

Version PDF

Le riche patrimoine archéologique de l'Afghanistan revêt une importance universelle. Il est aujourd'hui gravement menacé par la destruction et le pillage organisés auxquels se livrent des criminels. Le Musée national d'Afghanistan à Kaboul a été mis à sac et dépouillé d'une partie de sa collection qui a trouvé nombre d'acquéreurs sur le marché de l'art. Les monuments et sites historiques, de l'âge de pierre au XXe siècle, sont détruits et systématiquement pillés.

Toutes sortes d'objets fabriqués dans les matériaux les plus divers, de la préhistoire aux périodes indo-grecque, bouddhiste et islamique sont en train de disparaître. Des sculptures, des éléments architecturaux, des manuscrits, des objets en bronze, en bois et en céramique sont inexorablement exportés en toute illégalité. Il est du devoir de la communauté internationale de s'unir pour protéger ce patrimoine culturel unique.


La liste rouge comprend les catégories d'objets suivantes :
(Les images présentés dans cette édition ne représentent pas aucun objet volé. Elle servent uniquement à illustrer les catégories d'objets qui sont la cible du traffic illicite.)

PERIODE ISLAMIQUE

  1. Manuscrits
  2. Ferronnerie
  3. Carreaux
  4. Poterie/céramique
  5. Éléments architecturaux

PERIODE PRE ISLAMIQUE

  1. Poterie/céramique
  2. Pièces métalliques primitives
  3. Pots de cosmétiques en métal
  4. Statuettes de Bactriane
  5. Reliquaires
  6. Bâtons en pierre (sceptres)
  7. Poids en pierre
  8. Sceaux
  9. Ivoires
  10. Monnaies
  11. Manuscrits
  12. Fragments de peintures murales
  13. Sculpture bouddhiste


Contexte

Le peuple afghan a subi de lourdes pertes humaines et matérielles, ainsi que la destruction délibérée de monuments, de musées et de collections pendant les guerres des années 1980 et 1990. Il assiste aujourd'hui à la lente spoliation de son patrimoine culturel par des pillards qui mettent à sac les sites archéologiques et des trafiquants qui font sortir les objets du pays de façon frauduleuse, le plus souvent, semble-t-il, en corrélation avec d'autres actes criminels. La situation va durer tant que ces trafiquants auront accès aux marchés étrangers d'acheteurs d'antiquités illicites.

Afin de lutter contre le saccage et la destruction des sites archéologiques afghans, le Conseil international des musées publie cette Liste Rouge des antiquités afghanes en péril comme un instrument au service des autorités judiciaires et pour sensibiliser l'opinion publique et promouvoir la coopération internationale concernant la protection du patrimoine culturel de l'Afghanistan.

Cette Liste Rouge est la quatrième de la série* des Listes Rouges des antiquités en péril publiées par l'ICOM. Il s'agit de listes représentatives de types ou de catégories d'objets généralement protégés par la législation nationale et les accords internationaux, et faisant l'objet de trafic illicite international. Ces listes sont dressées par des équipes d'experts internationaux spécialisés en archéologie et en ethnologie du pays ou de la région d'origine. Les illustrations représentent des objets qui, à la connaissance des experts, n'ont pas été volés ni acquis de manière illicite. Les Listes Rouges visent à protéger le patrimoine culturel en péril en aidant les officiers des douanes, de police, les marchands d'art, les musées et les collectionneurs à repérer des objets dont la provenance peut être illicite. Il est conseillé aux acquéreurs potentiels de ne pas les acheter à moins que ces pièces soient accompagnées d'un titre de propriété et d'un certificat de provenance vérifiables, et les autorités sont priées de prendre les mesures qui s'imposent en cas de présomption de provenance illicite, dans l'attente d'une enquête plus approfondie.

* Liste Rouge des objets archéologiques africains, 2000.
Liste Rouge des objets culturels latino-américains en péril, 2003.
Liste Rouge d'urgence des antiquités irakiennes en péril, 2003.

© 2006, ICOM, tous droits réservés




Objectif de ce document

Ce dépliant a été conçu comme un instrument à l'intention des marchands d'œuvres d'art et des collectionneurs, des officiers des douanes et de police pour les aider à identifier les objets qui pourraient provenir illégalement d'Afghanistan. Cette Liste Rouge recense dans plusieurs catégories les types d'objets les plus susceptibles d'apparaître illégalement sur le marché des antiquités de manière à pouvoir les identifier. Ces objets sont placés sous la protection de la législation afghane qui en interdit l'exportation et la vente. Un appel est lancé à tous les musées, aux salles des ventes, aux marchands d'art et autres collectionneurs afin qu'ils n'acquièrent aucun de ces objets sans avoir pris parfaitement connaissance de leur provenance et de leur titre de propriété.

La Liste Rouge des antiquités afghanes en péril n'est nullement exhaustive et tout objet ancien mis en vente et censé provenir d'Afghanistan doit être traité avec beaucoup de circonspection et de méfiance.



Avec le concours de :
U.S. Department of State
Bureau of Educational and Cultural Affairs