Introduction I Sommaire I Exemple précédent I Exemple suivant

OBJETS COLONIAUX
Sculpture - Sculptures en fibres végétales


 

Images en pâte de tige de maïs (Mexique)

Origine I Caractéristiques I Urgence de la situation I Législation I Bibliographie

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Christ en pâte de tige de maïs
Christ en pâte de tige de maïs,
2,6 x 1,9 m
  © CONACULTA-INAH-MEX. Reproduction autorisée par l'Instituto Nacional de Antropología e Historia © CONACULTA-INAH-MEX. Reproduction autorisée par l'Instituto Nacional de Antropología e Historia

--Origine  
 

Mexique.

--Caractéristiques  
 

D'après les chroniqueurs, c'est au Michoacán que les populations indigènes développèrent la technique originale des images en pâte de tige de maïs. Il y eut également des manufactures à Xochimilco et à d'autres endroits du centre du Mexique. De là, les images étaient distribuées dans tout le pays, en Espagne, et sans doute dans d'autres contrées d'Amérique latine. C'est une production qui s'étend pendant la période de la vice-royauté, du XVIe au XVIIIe siècle. Certains sculpteurs atteignirent une grande renommée comme plusieurs membres de la famille de la Cerda.
Ces images étaient, et continuent d'être, des objets de culte, dans les églises, les couvents, les chapelles et d'autres lieux religieux. De nos jours, certaines se trouvent dans des collections privées et dans des musées.
Leurs dimensions sont très variées : de 25-30 cm à plus de 2 m de haut.
Les images représentent le Christ à différents moments de la Passion, surtout la Crucifixion.
Il existe aussi des représentations de la Vierge Marie et, moins fréquemment, de saints. Les images du Christ accentuent le dramatisme des souffrances des Christ baroques. Les blessures, sanglantes et laissant parfois voir l'os, sont d'un réalisme frappant.
Ces sculptures sont extrêmement légères. Leur structure creuse (ensemble de tuyaux de papier ou de morceaux de bois légers, comme le pin ou le " colorín ", bois autochtone) est recouverte de pâte (pulpe de la tige de maïs). C'est sur cette même pâte que sont modelés les traits du visage.
Ces images se caractérisent par leur légèreté (qui les distingue des sculptures en bois), leur porosité et leur fragilité.

 

--Urgence de la situation  
 

Les images en pâte de tige de maïs font partie du patrimoine, original et précieux, du Mexique. Elles témoignent de l'évangélisation de La Nouvelle Espagne et des influences, religieuses, artistiques et techniques, réciproques entre les Européens et les indigènes.
De nos jours de nombreuses pièces sont encore utilisées de façon rituelle dans les églises et les processions. En faisant disparaître ces oeuvres d'art et les témoignages historiques qu'elles fournissent, le pillage nuit également aux traditions de certaines communautés.
Leur contexte historique et leur qualité artistique en font des objets très prisés des collectionneurs. D'où le grand danger qui les menace. Etant légères, elles peuvent facilement être transportées.

 

--Législation protégeant ces objets  
 

Voir Mexique

--Bibliographie  
 
  • Estrada Jaso, Andrés. Imágenes de Caña de Maíz. Estudio, Catálogo y Bibliografía, 2o edición. S.L.P., México, Universidad Autónoma de San Luis de Potosí, 1996.
  • Gutiérrez, Ramón (coord.). Pintura, escultura y artes útiles en Iberoamérica, 1500-1825. Madrid, Ediciones Cátedra, S. A., 1995.
Top
 

 

Introduction I Legislation I Remerciements I Bibliographie générale I Exemple précédent I Exemple suivant
Page d'accueil Liste Rouge I Site Web ICOM

janvier 2004