Introduction I Sommaire I Exemple précédent I Exemple suivant

OBJETS PRECOLOMBIENS
Jade - Pendentifs et figurines


 

Pendentifs mayas

Origine I Caractéristiques I Urgence de la situation I Législation I Bibliographie

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Pendentif maya,
jade, 11.3 x 4.2 cm
Pendentif maya,
jade, 5 x 9 cm
Pendentif maya,
jade, 4.5 x 3.4 cm
  © Ministerio de Cultura y Deportes, Dirección del Patrimonio Cultural y Natural, Museo Nacional de Arqueología y Etnología © Museo Nacional de Antropología © Ministerio de Cultura y Deportes, Dirección del Patrimonio Cultural y Natural, Museo Nacional de Arqueología y Etnología

--Origine  
 

Belize, Guatemala, Honduras et Mexique.

--Caractéristiques  
 

La culture maya s'étendait sur un vaste territoire, comprenant la péninsule du Yucatan et l'état de Chiapas au Mexique, l'ensemble du Guatemala et du Belize et l'ouest du Honduras.
Ces pendentifs en jade ont été produits au cours de nombreux siècles, de 400 av. J.C. à 1200 apr. J.C. (du Préclassique Récent au Postclassique).
Ils étaient utilisés en tant que colliers, pectoraux, pendants ou amulettes. Ils ont été découverts à plusieurs endroits mais les plus raffinés se trouvaient dans les sépultures de hauts dignitaires. Ils font parfois partie de colliers ou sont accompagnés de perles tubulaires, lisses ou décorées, taillées dans la même matière.
Les nuances de vert, et de beige, les surfaces polies et les petites dimensions sont caractéristiques de ces pendentifs. D'autres pierres semblables au jade, telle que la serpentine, sont aussi employées. Les dimensions les plus courantes sont de 5 à 15 cm de haut pour les pendentifs) et de 3 à 7 cm pour les perles.
Les pendentifs ont des formes irrégulières car le motif décoratif devait s'adapter à la forme et aux dimensions de la pierre originale. Ils sont percés et décorés sur une face (incisions ou ronde-bosse).
Un des motifs les plus répandus est la figure humaine, de face ou de profil, assise ou debout. Il peut s'agir d'une tête au profil maya caractéristique et à la coiffe sophistiquée ou d'une figure entière dont la représentation et la tenue sont extrêmement simples. Les exemplaires les plus récents sont plus élaborés et comprennent parfois des scènes incisées : un personnage richement paré, accompagné ou pas d'inscriptions et de personnages secondaires.
On trouve également des figures humaines grotesques, des animaux et des éléments abstraits, telles que des inscriptions hiéroglyphiques, sculptées en ronde-bosse ou incisées. Les perles tubulaires sont lisses ou décorées.

 

--Urgence de la situation  
 

Ces pendentifs sont un des exemples les plus raffinés de la culture maya qui prouvent son extraordinaire développement technique. En tant qu'éléments décoratifs ou religieux, ils apportent des informations sur la société, ses hiérarchies et ses croyances.
Ces objets, comme tant d'autres pièces archéologiques, courent un grand danger puisqu'ils se trouvent dans des sépultures qui éveillent elles-mêmes la convoitise des pilleurs.

 

--Législation protégeant ces objets  
 

Voir Belize, Guatemala, Honduras et Mexique

--Bibliographie  
 
  • Coe, Michael D. The Maya. 5o ed. London and New York, Thames & Hudson, 1993.
  • Sharer, Robert E. The Ancient Maya. 5o ed. Stanford, Stanford University Press, 1994.

Top

 

 

Introduction I Legislation I Remerciements I Bibliographie générale I Exemple précédent I Exemple suivant
Page d'accueil Liste Rouge I Site Web ICOM

janvier 2004