Introduction I Sommaire I Exemple précédent I Exemple suivant

OBJETS PRECOLOMBIENS
Pierres - Masques


 

Masques de Teotihuacán (Mexique)

Origine I Caractéristiques I Urgence de la situation I Législation I Bibliographie

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Masque de Teotihuacán,
pierre, 21 x 25,5 cm
Masque de Teotihuacán,
pierre, 18,5 x 17 cm
  © CONACULTA-INAH-MEX. Reproducción autorizada por el Instituto Nacional de Antropología e Historia © Museo Nacional de Antropología

--Origine  
 

Etat de Mexico.

--Caractéristiques  
 

L'ancienne cité de Teotihuacán, qui s'étend sur plus de 20 km2 au nord de la ville de Mexico, dans l'état de Mexico, connut son apogée de 200 à 600 apr. J.C., lorsque son influence s'étendait sur le centre et le sud du Mexique, et jusqu'au Guatemala. Les masques de Teotihuacán datent de cette période.
Produits en petites quantités, ils sont taillés dans des pierres fines (serpentine et alabastrite), de couleurs vert, brun clair, noir ou blanc. Les plus grands mesurent entre 20 et 28 cm et les plus petits entre 13 et 19 cm.
Les masques représentent tous le même type de visage humain, sans aucune recherche d'individualité. Ils sont presque carrés avec des bords arrondis et leurs traits sont assez uniformes : yeux ovales et alignés horizontalement, sourcils allongés, nez droit et assez large, bouche entrouverte, qui peut laisser entrevoir des dents, et oreilles rectangulaires.
La décoration est plus variée mais peu d'exemplaires ont été conservés. Les yeux, et parfois seulement les joues, sont incrustés de coquillage et de pyrite. Les joues sont rarement peintes. L'utilisation de la mosaïque est assez courante.
Des trous à l'arrière ou sur les côtés des masques permettaient de les attacher. Les lobes des oreilles sont percés. Le poids de ces pièces et leurs yeux non ajourés portent à croire qu'ils n'étaient pas utilisés comme masques.

 

--Urgence de la situation  
 

La plupart des masques découverts en Méso-amérique proviennent de Teotihuacán. Seuls quatre masques ont été mis à jour lors de fouilles scientifiques contre des centaines lors de pillages. De nombreux exemplaires appartiennent aujourd'hui à des collections privées.
Les spécialistes estiment que ces masques représentent des dignitaires de la société de Teotihuacán, des ancêtres ou des divinités. Cependant, la signification ou les contextes dans lesquels ces masques étaient utilisés sont encore un mystère. Il est indispensable que les chercheurs comblent cette lacune et puissent étudier l'origine et les contextes archéologiques de ces pièces. Les pillages les privent d'informations indispensables sur les masques et sur un aspect fondamental de la civilisation de Teotihuacán.
La situation actuelle est particulièrement critique : la plupart des masques appartiennent à des collections privées et on en trouve régulièrement dans les catalogues des ventes aux enchères d'art précolombien.

 

--Législation protégeant ces objets  
 

Voir Mexique

--Bibliographie  
 
  • Berrin, Katheleen & Pasztory, Esther. Teotihuacan: Art from the City of Gods. London & New York,Thames & Hudson, 1993.
  • Matos Moctezuma, Eduardo. Teotihuacan. New York, Rizzoli International, 1990

Top

 


Introduction I Legislation I Remerciements I Bibliographie générale I Exemple précédent I Exemple suivant
Page d'accueil Liste Rouge I Site Web ICOM

janvier 2004