Introduction I Sommaire I Exemple précédent I Exemple suivant

OBJETS PRECOLOMBIENS
Pierres - Reliefs


 

Stèles mayas

Origine I Caractéristiques I Urgence de la situation I Législation I Bibliographie

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Stèle 51 de Calakmul,
pierre, 4,1 x 1,5 m
Linteau 47 de Yaxchilán, pierre, 1,5 m x 60 cm Stèle 1 de Jimbal,
pierre, hauteur : 2,3 m
  © Museo Nacional de Antropología © Museo Nacional de Antropología © Joya Hairs

--Origine  
 

Belize, Guatemala, Mexique et Honduras.

--Caractéristiques  
 

Les stèles mayas, tout comme les linteaux et les jambages de portes, les panneaux muraux et les autels ornés de bas reliefs, sont courants dans l'ensemble de la zone maya (péninsule du Yucatan et état du Chiapas au Mexique, Guatemala, Belize et ouest du Honduras), et tout spécialement dans la jungle du Petén. Elles datent des périodes Classique et Postclassique, de 200 à 1300 apr. J.C.
Le matériel le plus courant est la pierre calcaire. Les dimensions varient selon le site : les stèles mesurent en moyenne de 1,5 à 2,5 m de haut. Cependant, les stèles que l'on trouve sur le marché ont la plupart du temps été coupées en plusieurs morceaux.
Les stèles sont de grands blocs en pierre rectangulaires d'une seule pièce. Une face au moins est décorée, rarement en ronde-bosse. Elles représentent des personnages masculins debout, richement vêtus, parfois accompagnés de personnages secondaires, tels que des prisonniers, des femmes, des nains, des enfants, des animaux et des personnages surnaturels. Parfois, ces personnages ont été séparés de la stèle pour être vendus comme de petits bas-reliefs indépendants.
Les scènes contiennent des inscriptions hiéroglyphiques qui couvrent le reste de la stèle. Les inscriptions citent les dates d'événements historiques, les noms et les rangs des individus représentés. Parfois, elles fournissent des renseignements sur une dynastie royale, ses alliances matrimoniales, ses victoires et ses défaites, et parfois même sur l'histoire d'une ville sur plus de cent ans.

 

--Urgence de la situation  
 

Les stèles et les bas-reliefs sont caractéristiques de la civilisation maya. Ils sont d'une grande richesse iconographique et artistique. Ils constituent également des documents historiques indispensables pour reconstituer l'histoire des Mayas.
Leur existence est connue depuis le XVIIIe siècle. Depuis 1930, les explorations et les fouilles ont mis à jour une grande quantité de stèles et de reliefs. Les collectionneurs étant friands de ces pièces, le pillage s'est développé dans les années 1960. Les objets étaient découpés en morceaux faciles à transporter puis recollés avant d'être vendus. Le pillage est responsable de la destruction de nombreux monuments auxquels ces pièces étaient associées.
Certains monuments en surface ou enterrés, jusqu'ici intacts, courent le risque d'être saccagés. S'ils sont découpés en plusieurs blocs et séparés de leurs cités et de leurs édifices originaux, ils perdent leur unité et leur capacité d'information.

 

--Législation protégeant ces objets  
 

Voir Belize, Guatemala, Mexique et Honduras

--Bibliographie  
 
  • Coe, Michael D. The Maya. New York,Thames & Hudson, 1993.
  • Schmidt, Peter, Mercedes de la Garza, & Enrique Nalda (coord.). Maya. New York, Rizzoli ed., 1998.

Top

 

 

Introduction I Legislation I Remerciements I Bibliographie générale I Exemple précédent I Exemple suivant
Page d'accueil Liste Rouge I Site Web ICOM

janvier 2004