Introduction I Sommaire I Exemple précédent I Exemple suivant

OBJETS PRECOLOMBIENS
Céramique - Figurines


 

Figurines et vases Jama Coaque (Equateur)

Origine I Caractéristiques I Urgence de la situation I Législation I Bibliographie

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Figurine Jama Coaque, céramique, 54 x 28 cm
Vase Jama Coaque, céramique, 29,3 x 23,9 cm Figurine Tumaco-Tolita, céramique, 17,8 x 12,6 cm
  © Banco Central del Ecuador © Banco Central del Ecuador © ICANH

--Origine  
 

Côte de l'Equateur.

--Caractéristiques  
 

Les figurines et les vases anthropomorphes en terre cuite sont caractéristiques de la culture Jama Coaque, qui s'est développée dans la région de San Isidoro, au nord de la province de Manabí (Equateur). Leur fabrication s'est maintenue pendant toute la durée de cette culture (de 300 av. J.C. à 300 apr. J.C.) et s'est parfois poursuivie jusqu'en 1500 apr. J.C. La plupart ont été découverts par hasard dans des sites funéraires.
Il s'agit de figurines, de vases en forme humaine et de figures adossées à des vases ou rattachées à ceux-ci par des éléments tubulaires ou des anses en étrier. Ces pièces mesurent de 10 à 35 cm de haut. Elles existent en très grand nombre et leur forme varie beaucoup. Elles sont réputées pour leur facture raffinée et naturaliste. Elles représentent des personnages richement vêtus, dont des prêtres, des chefs, des guerriers, des musiciens, des artisans et des femmes. Les représentations d'animaux, surtout de félins, sont plus rares.
Les figurines sont reconnaissables à leur corpulence et leur visage rond pourvu d'un front et d'un nez larges, ainsi que de grands yeux. Un grand soin est accordé à l'apparence personnelle : déformation volontaire du crâne, vêtements et coiffes sophistiqués, ornements nombreux, dont les plus courants sont les anneaux de nez et les pendants d'oreille.
La surface de ces figurines a été lissée et décorée en pastillage puis peinte en rouge, jaune, vert, blanc et noir sur un fond blanc. Dans certains cas, elles conservent une partie de leur brillant décor peint.
Par ailleurs, d'autres cultures semblables à celle-ci se sont développées dans le reste du littoral équatorien et dans le nord de la Colombie : les cultures Tumaco-Tolita (sud de la Colombie et nord de l'Equateur), Manabí, Chorrera ou Manteña. Les formes et les caractéristiques de leurs poteries sont parfois si semblables à celles de Jama Coaque qu'il est facile de les confondre. On trouve fréquemment des figurines anthropomorphes féminines creuses qui sont des sifflets ou des flûtes ; le corps comprend des orifices pour les doigts et la tête sert de bec.

 

--Urgence de la situation  
 

Ces figurines, dont de nombreux exemplaires ont été découverts, sont plus recherchées et pillées que jamais. Chez certaines, c'est la richesse de la toilette et des ornements qui attire ; chez d'autres, c'est la simplicité et la délicatesse de la facture. Enfin, la large gamme d'iconographies et de formes constitue également un attrait indéniable.
On trouve facilement ces objets sur le marché, à un prix d'ailleurs élevé. Le pillage et la destruction constants des gisements archéologiques empêchent les spécialistes d'approfondir leurs connaissances sur la société qui les a produites. En raison des caractéristiques de la région, il n'est pas aisé d'appliquer des mesures de sécurité, ce qui favorise le pillage des tombes au détriment des fouilles archéologiques.

 

--Législation protégeant ces objets  
 

Voir Equateur

--Bibliographie  
 
  • Alcina Franch, José. El arte precolombino (versión española). Barcelona, 1990.
  • Bouchard, Jean Francois & Usselmann, Pierre. Trois millénaires de civilisation entre Colombie et Equateur: La région de Tumaco La Tolita. Paris, CNRS, 2003.

Top

 

 

Introduction I Legislation I Remerciements I Bibliographie générale I Exemple précédent I Exemple suivant
Page d'accueil Liste Rouge I Site Web ICOM

janvier 2004