Recherche avancée                    
 
  Qu'est ce que l'ICOM
  Mission
  Siège
  Code de déontologie pour les musées
  Statuts
  Partenaires
  Communiqués de presse


Organes de direction

Comités

Adhérer à l'ICOM

Activités

Ressources












 
  NOUS CONTACTER
  PLAN DU SITE
  LISTES DE DISCUSSION
 


 

Communiqués de presse


Communiqué de presse
2 février 2007

Liste Rouge des antiquites afghanes en peril

http://icom.museum/redlist

Le Conseil international des musées (ICOM) annonce la publication de la Le Conseil international des musées (ICOM) annonce la parution de sa 4ème Liste rouge de biens culturels en danger, la Liste rouge des antiquités afghanes en péril (2006).

Le patrimoine afghan a extrêmement souffert des dernières décennies de guerres, de destructions et de pillages qui ont dévasté le pays et sa population. Or, malgré l’engagement de l’OTAN en Afghanistan depuis la fin de 2001, et malgré toutes les promesses de paix et de renouveau que cela pouvait signifier pour le peuple afghan, la situation continue à se dégrader inlassablement en raison de la corruption et de la résistance acharnée des Talibans dans certaines provinces.

Est-il ici nécessaire de rappeler la place déterminante d’une histoire et d’une culture communes dans la construction d’une véritable identité nationale ? Mais comment parvenir à une cohésion quand le patrimoine culturel, unique témoin de l’histoire de la région et de ses habitants, est menacé de disparaître ?

Cette Liste rouge présente 18 catégories de biens culturels afghans qui sont particulièrement sensibles au pillage et au trafic international d’art. Elles sont réparties entre 2 grandes périodes de l’Histoire de l’Afghanistan, le moment charnière étant l’avènement de l’Islam dans la région. La Liste rouge est un appel lancé aux musées, salles de vente, marchands d’art et collectionneurs afin de les inciter à prendre l’ensemble des garanties absolument nécessaires et préalables à toute acquisition d’objets en provenance d’Afghanistan. Elle a également été conçue comme un outil destiné aux services de police et de douanes pour les aider à identifier ces pièces. Toutefois, la Liste rouge n’est pas exhaustive et toute personne qui se trouverait en présence d’une œuvre originaire d’Afghanistan est invitée à vérifier avec le plus grand soin son authenticité afin de s’assurer qu’elle n’ait été ni volée ni pillée.

De par son implication dans la lutte contre le trafic illicite de biens culturels, l’ICOM mène une campagne de sensibilisation auprès d’un public beaucoup plus large. 

PROTECTION JURIDIQUE DU PATRIMOINE CULTUREL AFGHAN
Loi sur la préservation du patrimoine historique et culturel, Acte n° 828, 31 Sawar 1383, du 20 mai 2004
_  Ratification de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (UNESCO, 1972)
_  Acceptation de la Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels (UNESCO, 1970)

Le Bureau pour l’Education et les Affaires culturelles du Département d’Etat des Etats-Unis a apporté son soutien financier à la concrétisation de ce projet.

Contact :
Jennifer Thevenot (thevenot.icom@unesco.org) / Tel : + 33 (0) 1 47 34 91 60

 
 
   
Updated: 22 February 2007