Object ID logo home | publications
Table des Matières Avant-propos Introduction Normes Appendice Bibliographie
La Documentation du Patrimoine Culturel
  Importance de la documentation
  Besoin de normes de documentation
  Fiche d’indexation minimale
  Fiche d’indexation minimale normes
Object ID
Introduction
Les résultats des enquêtes et les recommandations des tables rondes établirent l’existence d’un profond accord sur les catégories qui devraient être admises à figurer dans la norme (cf.: Protecting Cultural Objects in the Global Information Society: The Making of Object ID, Getty Information Institute, 1997). Le résultat, c’est Object ID, une norme dont la meilleure définition réside dans les termes de sa mise en œuvre:
  • Elle offre une liste de contrôle sur l’information requise pour identifier les objets volés ou manquants;

  • C’est une norme de documentation qui établit le niveau minimum d’information nécessaire à l’identification d’un objet;

  • C’est une composante capitale dans le développement des réseaux d’information qui permettra un échange rapide de descriptions d’objets parmi toutes sortes d’organisations;

  • Elle fournit une base solide aux programmes de formation qui enseignent la documentation des objets.
La norme a été mise au point en réponse à un besoin clairement identifié, en prévision de son utilisation par les non-spécialistes et de sa mise en œuvre aussi bien dans l’élaboration d’inventaires et de catalogues traditionnels, non informatisés, que dans des bases de données sophistiquées. Etant donné que la norme Object ID a été conçue en vue de son utilisation par un grand nombre de communautés, par des spécialistes et des non-spécialistes, elle identifie des concepts généraux plutôt que des champs spécifiques et se sert d’un language simple, non technique. De même, elle fonctionne comme une liste de contrôle utilisable par le public, ce qui a conduit à la décision de présenter les définitions des catégories d’informations sous la forme de questions — comme, par exemple, “L’objet est fait de quels matériaux ?” — une méthode qui s’est montrée plus accessible aux non-spécialistes que les définitions présentées sous la forme de déclarations.

Il est important de signaler qu’Object ID ne remplace pas les normes existantes; elle est en fait une norme de base créée dans un but très spécifique, celui de décrire les objets culturels de façon à permettre de les identifier. Comme telle, elle peut être incorporée au sein de systèmes déjà en existence et s’insérer parmi les normes déjà en existence. En août 1997, par exemple, le Conseil Exécutif du Conseil International des Musées (ICOM) adopta une résolution aux termes de laquelle “Un musée devrait être à même de générer, à partir du système informatique de gestion de sa collection, des données (de préférence conformément à la norme “Object ID”) qu’il soit possible d’identifier un objet en cas de vol ou de pillage.” La norme a également été insérée dans la norme d’informations pour musées dite Spectrum mise au point par la Museum Documentation Association de Grande-Bretagne. Elle a aussi été incorporée à de nombreuses bases de données des forces de police, y compris la liste officielle des vols d’objets d’art (National Stolen Art File) tenue aux Etats-Unis par le Federal Bureau of Investigation (FBI).

La lutte contre le commerce illicite des objets culturels exige la collaboration au niveau international d’une grande variété d’organisations aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. La contribution apportée par le projet “Object ID” a été d’identifier une norme minimale pour la description des objets culturels, d’encourager la rédaction de descriptions d’objets appartenant au public ou à des particuliers, et de regrouper les organisations qui ont le pouvoir d’encourager la mise en œuvre de la norme, ainsi que celles qui sont appelées à jouer un rôle dans le développement de réseaux destinés à la circulation de cette information.


en haut  | précédente | prochaîne

table des matières | avant-propos | introduction  | normes | appendice | bibliographie