Object ID logo home | publications
Table des Matières Avant-propos Introduction Normes Appendice Bibliographie
La Documentation du Patrimoine Culturel
  Importance de la documentation
  Besoin de normes de documentation
  Fiche d’indexation minimale
  Fiche d’indexation minimale normes
Object ID
Introduction
Object ID

Le commerce illicite des objets culturels est actuellement reconnu comme l’une des formes les plus fréquentes de la criminalité internationale. L’accord est général sur l’importance cruciale de la documentation sur la protection des objets culturels, car une fois volés, les objets qui n’ont pas été photographiés ni décrits d’une manière précise sont rarement recouvrables par leurs propriétaires légitimes. Cependant, encourager la compilation de descriptions d’objets en tant que mesure de sécurité est une chose, mais en revanche, mettre au point des moyens effectifs de transmettre cette documentation aux organisations capables d’aider au recouvrement des objets volés en est une autre. L’idéal serait que l’information identifiant un objet volé ou exporté illégalement puisse circuler au moins aussi rapidement que l’objet lui-même. Cela veut dire que l’information pourra avoir à franchir les frontières et circuler parmi un certain nombre d’organisations. Le développement des réseaux électroniques rend cet effort techniquement réalisable. Toutefois, l’existence d’informations numériques et l’automatisation des communications ne résoud qu’une partie des problèmes; il faut également appliquer des normes aux informations à échanger pour les mettre sous une forme qui soit intelligible à la fois aux systèmes et aux personnes.

A la suite de discussions tenues en 1993 entre le Getty Information Institute et de nombreuses agences nationales, internationales ou gouvernementales de haut niveau, il fut reconnu qu’il existait un consensus sur la nécessité de traiter collectivement les problèmes de pratiques en matière de documentation et de mise en œuvre de normes internationales. En juillet de la même année, l’Institut convoca une réunion à Paris pour examiner la possibilité d’un projet de collaboration au niveau international visant à définir des normes de documentation pour l’identification des objets culturels. Les organismes suivants étaient représentés à la réunion: la Conférence pour la Sécurité et la Coopération en Europe (appelée maintenant Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), le Conseil de l’Europe, le Conseil International des Musées, Interpol, l’Unesco et l’U.S. Information Agency. Les participants se montrèrent d’accord sur la nécessité d’une telle initiative et recommandèrent de l’axer sur la mise au point d’une norme applicable à l’information requise pour identifier les objets culturels, ainsi que sur les mécanismes susceptibles d’encourager sa mise en œuvre. A la suite de ces consultations, un projet comportant les objectifs suivants a été défini et instauré:
  • Fournir un forum à la collaboration d’organisations ayant manifesté leur intérêt à la protection des objets culturels;

  • Recommander une norme de documentation minimale pour l’identification des objets culturels;

  • Encourager la mise en œuvre de la norme.

en haut  | précédente | prochaîne

table des matières | avant-propos | introduction  | normes | appendice | bibliographie