Object ID logo home | publications
Table des Matières Avant-propos Introduction Normes Appendice Bibliographie
La Documentation du Patrimoine Culturel
Cadre théorique
  Glossaire
Appendice
Le Cadre Théorique de la Fiche d’Indexation Minimale pour les Sites Archéologiques

Figure 4:	Schematic representation of the theoretical framework

Figure 4. Schème du cadre théorique

Eléments du Cadre Théorique
La fiche d’indexation minimale a été élaborée sur la base d’un cadre théorique comportant quatre éléments:
  • Pièce archéologique
    Une pièce archéologique est l’élément de base dont traite la base de données. Ces pièces peuvent être des fragments de poteries ou des outils en pierre; des “écofaits” tels que graines ou ossements; des éléments de construction tels que murs ou trous faits par des pieux; ou des monuments comme des temples ou des habitations. L’importance qui sera donnée à l’article archéologique et les attributs enregistrés dans la notice dépendront des objectifs de la base de données.

  • Groupement archéologique
    Un groupement archéologique est un ensemble de pièces archéologiques formant une construction mentale de haut niveau. Ces groupements d’articles ont un plus grand pouvoir interprétatif ou descriptif que les pièces individules. On pourrait prendre comme exemple les écailles de silex, les outils et le noyau formant un nodule de silex après sa remise en état, ou bien les tessons d’un vase de céramique. Des objets archéologiques dissemblables peuvent également être groupés ensemble: tumulus, caveau et fosse pour les articles de construction; bijouterie, outils de pierre et poterie pour les articles façonnés; vestiges de squelettes, pollen et terre enfouie pour les articles “écofaits”.

  • Espace physique
    L’espace physique est une division du monde réel dans laquelle se trouvent les pièces archéologiques. Cet espace peut prendre n’importe quelles dimensions ou formes et peut se définir de n’importe quelle manière qui convienne au travail archéologique. Les espaces physiques utilisés par exemple dans une notice de fouilles désigneraient les contextes dégagés, et dans un inventaire de site, des parcelles ou terrains sous protection statutaire. Les espaces physiques ne doivent pas se chevaucher. Toutefois, des considérations se rapportant à la mise en œuvre de ces dispositions, surtout lorsque les données sont imprécises ou inexactes, sembleraient requérir un assouplissement. Il est recommandé de ne le faire qu’exceptionnellement.

  • Groupement physique
    Un groupement physique est un ensemble d’espaces physiques plus étendus dans lesquels peuvent se trouver des articles et des groupements archéologiques. On pourrait citer comme exemple des terrains qui forment un monument sous protection statutaire, ou bien le groupement de niveaux de fouilles ou de contextes qui forment une fosse et son contenu. Il n’est pas nécessaire qu’ils soient contigus, comme lorsque des segments d’un ensemble linéaire sont divisés par des intrusions modernes qui détruisent complètement l’archéologie.
Les relations entre les différents éléments sont gouvernées par les règles suivantes:
  • Une pièce archéologique existe dans un ou plusieurs espaces physiques.

  • Une pièce archéologique peut exister seule ou faisant partie d’un groupement ou de plusieurs groupements archéologiques.

  • Un espace physique ne devrait pas empiéter sur d’autres espaces physiques, bien que cela paraisse être le cas, mais rarement, lorsque les données sont imprécises ou inexactes.

en haut  | précédente | prochaîne

table des matières | avant-propos | introduction  | normes | appendice | bibliographie