1997 - 1998 "Lutter contre le trafic illicite des biens culturels"

Journée Interantionale des musées  1997-98Retour à la Journée Internationale des musées Sommaire

L'ICOM a célébré le 18 mai 1997 le XXe anniversaire de la Journée internationale des musées sur le thème de la lutte contre le trafic illicite des biens culturels, thème qui sera conservé en 1998.

Mobilisation internationale pour la lutte contre le trafic illicite des biens culturels

Cette année, la Journée internationale des musées a remporté un réel succès !
Afin de mobiliser les comités nationaux de l'ICOM autour de la célébration de cette Journée et de les aider à sensibiliser le public au problème du vol et du pillage, chaque comité a été invité à réaliser une affiche, à partir d'un format donné par le Secrétariat, illustrant le phénomène dans son pays. Le nombre d'affiches réalisées et les manifestations organisées dans le monde entier montrent malheureusement l'importance du vol et du pillage des biens culturels et la dimension internationale du trafic illicite. Les professionnels font tous face à une même urgence : la protection du patrimoine.

Les affiches

Au total, ce sont 28 pays qui ont réalisé une affiche selon le modèle donné par l'ICOM (seuls 2 pays ont choisi un format différent). Chaque pays y a inséré un objet du patrimoine national ayant été volé. Lors du Comité consultatif, qui s'est tenu a Paris en juin dernier, les affiches des pays suivants, parvenues au Secrétariat, ont été exposées à la Maison de l'UNESCO.

  • Afrique : Algérie, Madagascar, Mali, Maroc, Nigeria, Seychelles, Tunisie.
  • Amérique latine et Caraïbes : Argentine, Barbade, Brésil, Iles Cayman, Costa Rica, Equateur, Paraguay, Pérou.
  • Asie : Azerbaïdjan, Chine, Sri Lanka.
  • Europe : Belgique, Chypre, Croatie, Espagne, Finlande, France, Grèce, Macédoine, Pologne, Rép. Tchèque.

Les activités

Outre les affiches, les musées ont organisé des activités pour célébrer la Journée internationale des musées, reprenant fréquemment le thème du trafic illicite. La Journée, qui représente une occasion de promouvoir le rôle du musée auprès du public, a pris l'ampleur d'un événement national dans de nombreux pays.

Afrique
Algérie La disquette de l'affiche a été diffusée à l'ensemble des musées du pays. . Maroc Le Comité marocain a consacré sa lettre d'information au problème du trafic illicite des biens culturels. Seychelles Les manifestations se sont déroulées pendant une semaine. Une exposition a été organisée au musée national d'Histoire sur la protection du patrimoine culturel et le rôle du musée. Swaziland Un séminaire d'une journée, organisée sur le thème, a rassemblé 34 participants, dont 19 responsables des polices et des douanes. Tunisie Une exposition documentaire sur les moyens de lutte contre le trafic illicite a été organisée au musée national du Bardo.

Amérique Latine et Caraïbes
Argentine Une journée sur la conservation des biens culturels et le trafic illicite a été organisée par le Comité argentin en collaboration avec le Museo Historico del Banco de la Provincia de Buenos Aires. Les informations du dossier de presse envoyées par l'ICOM ont été traduites en espagnol. Brésil Des journées portes ouvertes ont été organisées dans les musées. L'Institut du patrimoine organisera tout au long de l'année des discussions sur la protection des biens culturels. Costa Rica Des activités ont été réalisées au Centro Nacional de Cultura qui insistaient notamment sur les législations nationales et internationales concernant la protection du patrimoine culturel et naturel. La presse et la télévision ont donné un écho important à l'événement. Equateur Une exposition a été organisée au Centro de Arte de la Universidad Technologica Equinoccial sur les Sciences et Technologies au service de la conservation, ainsi que des réunions sur le thème du trafic illicite. L'affiche a été envoyée a tous les musées du pays. De nombreux articles ont été publiés dans la presse. Iles Cayman Une exposition sur les législations nationales et internationales du patrimoine a été organisée au musée national, ainsi que des journées portes ouvertes. Paraguay Le Comité paraguayen a organisé une exposition intitulée Objets, huit artistes des pays du Mercosur et a donné une conférence de presse. L'affiche de la Journée internationale des musées a été imprimée sur des T-shirts. Pérou Le Comité péruvien a organisé une exposition, en collaboration avec d'autres institutions nationales, au Centre culturel Ricardo Palma Miraflores. Une présentation du projet de législation sur la protection du patrimoine culturel, ainsi que d'autres manifestations, ont eu lieu pendant une semaine. L'affiche a été déclinée sous la forme d'un dépliant, incluant des informations sur le thème du trafic illicite. Le sujet a été largement repris par la presse. Saint Kits et Nevis Un dépliant intitulé Protégeons nos biens culturels a été distribué à chaque visiteur du musée. Uruguay Un colloque a été organisé autour du thème, dont la presse a donné un large écho.

Asie
Azerbaïdjan L'accent a été mis sur la destruction du patrimoine culturel pendant la guerre. Chine Des activités ont été organisées par le Comité chinois au niveau national. Singapour Cette année, et pour la première fois, la Journée a été célébrée comme un événement national. Au total, 13 institutions ont organisé des journées portes ouvertes et des activités spécifiques. La Journée a eu beaucoup de succès et attiré un grand nombre de visiteurs. Turquie La Journée internationale des musées a été célébrée du 18 au 24 mai, soulignant l'importance d'une protection du patrimoine mondial et de l'introduction des critères internationaux de muséologie. Sri Lanka Un séminaire a été organisé sur le thème de la Journée international des musées.

Europe
Belgique Le Comité belge francophone a développé un projet d'activités d'information et de sensibilisation, programmé pour octobre 1997, à l'intention des professionnels et du personnel des musées, mais aussi du grand public et des responsables. Chypre Une exposition de photos d'objets volés a été organisée au musée de Nicosie. De nombreuses informations sur le vol de ces ouvres, mais également sur les moyens de lutte et le Code de déontologie professionnelle de l'ICOM, ont été données au public. Espagne Le musée provincial de Jaen a organisé, avec le soutien de la Fondation Caja de Grenade, une exposition sur les objets volés et leur trafic, ainsi qu'une série de conférences sur la protection du patrimoine, à laquelle a notamment participé un responsable de la Guardia Civil. Finlande Le Prix récompensant l'activité muséologique a été décerné par le Comité finlandais lors de la Journée internationale des musées au musée d'Heinola. Le thème a suscité un grand intérêt dans le pays, rencontrant les préoccupations actuelles en matière d'exportation du patrimoine culturel national, et a fait l'objet de nombreux articles dans la presse. Grèce De nombreux musées ont organisé des activités spécifiques pour la Journée internationale des musées. Une soirée de conférence a eu lieu à la Société des archéologues grecs. Le quotidien Kathimerini a consacré, en collaboration avec le Comité grec, un numéro spécial de son magazine au problème du trafic illicite des bien culturels dans le monde. Un dépliant sur la restitution du trésor mycénien d'Aidonia a été publié. Italie Le Comité italien a organisé une journée de conférence publique, au Museo delle Culture Extraeuropee "Dinz Rialto", sur le thème de le dépôt d'une collection d'objets archéologiques appartenant à l'Equateur. Pologne Le Comité polonais a organisé une réunion sur le thème du trafic illicite au Château royal de Varsovie avec les professionnels des musées polonais. Une autre réunion s'est tenue en présence du Ministre de la culture et des arts ainsi que du personnel des musées. République tchèque Des journée portes ouvertes ont été organisées dans les musées. Le musée J. A. Comenius a inauguré une exposition intitulée Cornemuses en Bohème, Moravie et Silésie présentant, en contrepoint du thème sur le trafic illicite des biens culturels, les échanges licites de biens culturels. Cette exposition est le résultat d'une collaboration entre 27 institutions du pays. Suède Le Comité suédois organisera le 17 octobre une journée de débat sur le thème du trafic illicite au musée ethnographique de Stockholm.



Email us
home page
Search