1995 "Réponse et responsabilité"


Journée Internationale des musées 1995Retour au sommaire de la Journée Internationale des musées Sommaire

Le 18 mai 1995, dans le monde entier, les musées ont célébré la Journée internationale des musées sur le thème :"Solidarité entre musées : réponse et responsabilité".

Créée par l'ICOM en 1977 et relayée par ses Comités nationaux dans 102 pays, cette manifestation annuelle est l'occasion de sensibiliser le public au rôle important que jouent les musées dans la société.

Ce thème, choisi lors de l'Assemblée du Comité consultatif de juin 1994, avait pour objectif de démontrer comment les musées peuvent répondre aux besoins de la société. Pour mieux comprendre le rôle et la vocation du musée, il est nécessaire de définir ses responsabilités. La question "Réponse et responsabilité" s'illustre aussi dans la vie quotidienne des musées. Les problèmes de vol, de restitution, de profit, de conservation, de coopération et d'échanges sont des questions quotidiennes et universelles des musées.

Ainsi au Brésil pour célébrer cette journée, une réflexion a été organisée autour du thème du marketing dans les musées. Au Philippines, un séminaire intitulé "Basic Conservation" a été organisé par l'Association for the Scientific Conservation of Cutural Property.

En Algérie, notamment à Tipasa, autour du thème "Patrimoine ressuscité" le musée a choisi "de collaborer avec la société civile et le public pour commémorer cette Journée et souligner l'importance de l'adhésion de la population locale à son patrimoine". Dans cette optique le musée s'est uni avec d'autres associations pour célébrer cette Journée. En Suisse afin d'élaborer un programme d'aide pour Sarajevo, le Comité national a souhaité s'associer avec d'autres associations (Association suisse des musées, Association suisse de conservation et de restauration, Société d'ethnographie).

En Grèce, le Comité national a choisi de mettre en place toute une série d'activités autour du thème "Musée et sauvegarde du patrimoine culturel".

Dans beaucoup de pays, la Journée internationale des musées s'est transformée en Semaine des musées. Au Pérou, les manifestations, orientées notamment sur le thème du musée comme lieu de conservation de la mémoire collective, se sont étendues sur une semaine.

L'expérience de la Journée internationale des musées au Kenya est à souligner. En effet c'est la première fois que le musée de Nairobi organise de telles activités: vidéo, danses traditionnelles mais aussi expositions élaborées par le personnel du musée sur les travaux des différents départements du musée ont remporté un succès important auprès des populations. Les débats retransmis à la radio et à la télévision ainsi que les affiches distribuées par le musée ont permis d'amplifier l'impact de cet événement.

En effet dans la majorité des cas, les efforts de communication et de publicité réalisés par les musées et les Comités nationaux sont à noter. Par exemple au Danemark ce sont 1000 posters et 5000 brochures qui ont été diffusés à l'occasion de cette Journée.

La gratuité de l'entrée des musées, comme cela a été le cas à Chypre cette année, est une des actions que l'on retrouve très souvent pour le 18 mai. Au Canada, les 21 musées de Montréal étaient également gratuits avec toutefois comme particularité la mise en place d'un service de transport également gratuit pour cette Journée.

Autre expérience intéressante au Maroc où la Journée internationale des musées a permis la publication d'un catalogue intitulé "Le fil du passé, broderie et textile" reproduisant des pièces appartenant à la collection de broderie et textile du Musée Dar Jamai de Meknès.

Afin que chacun puisse profiter de toutes les expériences de la Journée internationale des musées, le Secrétariat met à la disposition des membres de l'ICOM un dossier bilan des activités menées à l'occasion du 18 mai 1995.

Article publié sur "Les Nouvelles de l'ICOM", vol.n°49, 1996 n.2

Email us
home page
Search