1999 "Plaisirs de la découverte"

Journée Interantionale des musées 2000Retour à la Journée Internationale des musées Sommaire

L'exploration d'un musée doit avoir une dimension ludique. Partir à la découverte d'un musée doit provoquer l'excitation d'un voyage où chaque objet, chaque témoin révèle un phénomène ignoré et inconnu. C'est en ces termes que Jacques Perot, président de l'ICOM, a salué le thème de la prochaine Journée internationale des musées. Le 18 mai 1999, les musées du monde entier célébreront Les Plaisirs de la découverte, cette délectation indissociable, pour tout visiteur de musée, de l'acquisition de nouveaux savoirs. Découverte de soi et de son environnement technique, scientifique, de son milieu naturel et des êtres vivants qui nous entourent, découverte de l'autre dans le temps et l'espace, le musée est cet outil de connaissance faisant appel à la sensibilité et à l'émotion, et qui permet de comprendre le monde dans lequel nous évoluons.

Les plaisirs de la découverte
George H. Hein
Professeur Emeritus, Senior Research Associate, Program Evaluation & Research Group, Lesley College, Cambridge MA, Etats-Unis.
Ancien président du Comité international de l'ICOM pour l'éducation et l'action culturelle. Membre du bureau du Comité national américain de l'ICOM.

autocollant 1999Je félicite l'ICOM d'avoir choisi comme thème Les Plaisirs de la découverte pour la Journée internationale des musées 1999, et de mettre en lumière la notion de délectation associée à la visite de musée. L'accent mis ces derniers temps sur le rôle éducatif des musées a parfois rejeté dans l'ombre combien le musée doit donner à chaque âge ses plaisirs et mettre tous les sens en éveil, ainsi que le rappelle le communiqué de presse de l'ICOM. J'espère cependant qu'il n'y aura pas de confusion et que personne n'arrivera à la conclusion qu'il faut faire un choix entre le plaisir et l'éducation. L'enseignement et le plaisir ont trop longtemps été séparés l'un de l'autre, et c'est l'un des aspects essentiels des théories modernes sur l'éducation que de les unir à nouveau. Si l'apprentissage d'un enfant passe par le jeu, il a également été reconnu que chez l'adulte aussi, l'acquisition des connaissances conjuguée au divertissement offrait une expérience bien plus durable. Les musées sont fort bien placés comme lieu de découverte ludique et riche d'enseignement. Les études de visiteurs montrent que les visiteurs de musée, de même que les amateurs de théâtre, viennent au musée pour leur divertissement autant que pour apprendre quelque chose, et qu'ils ne distinguent pas forcément les deux aspects. Cette combinaison des motivations et des occasions de les satisfaire simultanément rencontre d'autres activités culturelles, telles que la représentation théâtrale. Et d'aussi loin que les êtres humains ont renvoyé une image de leur développement, le théâtre est apparu comme une forme de loisir apportant à la fois plaisir et connaissances. De même, la visite de musée nous permet de mieux nous connaître en éveillant nos sens. C'est là tout le sens de l'éducation.

Article publiée sur : "Nouvelles de l'ICOM", Volume 52 - 1999 N°1&2



Email us
home page
Search