Communiqué de presse - ICOM

Back to Press Releases Sommaire

7 mars 2003

Communiqué du Comité international du Bouclier Bleu (ICBS)concernant
l'impact d'une guerre sur le patrimoine culturel iraquien


Dans l'éventualité d'une guerre en Iraq, le Comité international du Bouclier Bleu (ICBS) exprime son inquiétude profonde envers les dommages et la destruction potentiels du patrimoine culturel.

Bien que parfaitement conscient qu'il y ait d'autres sujets d'inquiétude en temps de guerre, en particulier la perte de vies humaines, le Comité demande instamment à tous les gouvernements concernés d'oeuvrer dans l'esprit de la Convention de La Haye pour la Protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé afin de protéger les archives, les bibliothèques, les monuments et les sites ainsi que les musées, au cas où la guerre éclaterait en Iraq ou dans la région.

L'ICBS a la conviction que l'accès au patrimoine culturel authentique est un droit fondamental de l'homme. Les dommages causés au patrimoine culturel et sa destruction représentent un appauvrissement non seulement pour la vie culturelle de la communauté directement impliquée mais pour l'humanité toute entière. Cette conviction s'exprime dans plusieurs conventions internationales. L'Iraq est universellement connu pour avoir un patrimoine culturel particulièrement riche. On décrit souvent cette région comme "le berceau de la civilisation". La perte d'une partie de ce patrimoine représenterait certainement une perte pour tous les peuples du monde.

L'ICBS souhaite mettre l'accent sur le fait que le droit humanitaire international interdit l'usage de biens culturels à des fins militaires ou pour protéger des objectifs militaires.

Au lendemain d'un guerre éventuelle en Iraq L'ICBS appelle tous les gouvernements en position d'agir à fournir les ressources, humaines et financières, nécessaires pour évaluer les dommages de guerre subis par le patrimoine culturel et pour mettre en oeuvre les programmes de restauration et de réhabilitation nécessaires. Dans le cas de pillage du patrimoine culturel, les experts auront pour tache de préparer en détail un plan pour le rapatriement ou la restitution des biens concernés, avec la participation d'érudits iraquiens et de professionnels du patrimoine.

L'ICBS souhaite répondre aux demandes d'assistance technique et de coordination qui pourraient lui être faites en apportant conseil et assistance dans la limite des ressources dont il dispose.
Entre temps, l'ICBS appelle tous les gouvernements qui ne sont pas partie à la Convention de La Haye pour la protection du patrimoine culturel en cas de conflit armé à le devenir.

Adopté par le Comité international du Bouclier Bleu le 7 mars 2003

Plus d'information sur le Comité international du Bouclier Bleu à l'adresse : http://icom.museum/bouclierbleu.html

Mise à jour : 7 mars 2003
In english


Email us
home page
Search