Le Conseil international des musées (ICOM) est la principale organisation internationale représentant les musées et les professionnels des musées.
Voir ce message dans votre navigateur
 


E-newsletter
mars 2015

L’ICOM se prépare pour la célébration de la Journée internationale des musées 2015 !

De nombreuses fêtes accueilleront le changement de saison en ce « joli mois de mai » 2015. Parmi celles-ci, la Journée internationale des musées est attendue avec impatience par la communauté mondiale des musées.

Autour du 18 mai prochain, une certaine effervescence gagnera la communauté mondiale des musées, qui fêtera 38 années d’un événement fédérateur et universel, la journée internationale des musées (JIM). C’est en effet le même rituel depuis 1977, date de la création par l’ICOM de cette journée particulière : des milliers de musées participants organisent des manifestations et des activités autour d’un thème commun, s’engagent avec leur public et soulignent ainsi l’importance du rôle des musées en tant qu’institutions au service de la société et de son développement. La tradition veut qu’elle se célèbre le 18 mai, mais la durée des festivités est à la discrétion des organisateurs : une heure, une nuit, ou une semaine entière, chacun s’est aujourd’hui approprié ce moment de grâce, qui place les musées sous le feu des projecteurs. En 2014, ce sont plus de 35 000 musées ont participé à la célébration de la journée dans 145 pays, sur les cinq continents. En 2015, le thème « Musées pour une société durable » résonne comme un heureux présage. Une profession de foi pour les musées que la durabilité, eux-mêmes gardiens d’une histoire millénaire, dont la vocation est de transmettre et de faire vivre les cultures à travers les âges.

Pour améliorer la visibilité de ce moment d’échanges et de rencontres, l’ICOM inaugure cette année de nouveaux moyens de communication : en supplément des supports habituels (affiche, carte postale et bannière), une carte interactive a été créée : http://network.icom.museum/international-museum-day/la-jim-chez-vous/la-carte-des-activites-de-la-jim/L/2/

Tous les comités nationaux et musées participants sont invités à l’enrichir afin de contribuer à la visibilité et au succès de cet événement majeur pour tous les musées du monde.

L’ICOM et l’UNESCO s’unissent pour la protection du patrimoine culturel de l’Irak et la Syrie

Le 1er avril, l’ICOM, ainsi que certains des partenaires principaux de l’UNESCO dans le domaine de la protection du patrimoine culturel, était invité à la Rencontre de haut niveau sur l’application de la Résolution 2199 du Conseil de sécurité des Nations unies et la Protection du patrimoine culturel de l’Irak et la Syrie, qui s’est tenue au siège de l’UNESCO à Paris.

L’objectif de cette réunion était principalement de définir l’application effective de la Résolution 2199 du Conseil de sécurité des Nations unies, adoptée le 12 février 2015. Cette Résolution reconnaît explicitement le trafic illicite comme faisant partie des sources de financement du terrorisme et interdit le commerce transfrontalier des biens culturels qui ont quitté illégalement leur pays d’origine : depuis le 6 août 1990 pour l’Irak et depuis le 15 mars 2011 pour la Syrie.

Le président de l’ICOM, Pr Dr Hans-Martin Hinz, a réaffirmé dans son discours le rôle majeur joué par l’ICOM depuis 2003, en déclarant que « l’[ICOM] a su rester vigilant dans le combat contre le commerce illégal d’objets culturels, à travers la publication de quinze listes rouges en quinze ans, et a développé des nouveaux mécanismes de recherche, de collecte de données et de coopération, notamment à travers la création de l’ Observatoire international de l’ICOM sur le trafic illicite des biens culturels. […] L’ICOM est prêt à soutenir l’UNESCO et d’autres organisations dans la lutte en faveur de la protection du patrimoine culturel en danger en Irak et en Syrie. Nous resterons proactifs dans la prévention du trafic d’objets. »

M. Hinz a profité de l’occasion pour annoncer la publication en 2015 de la traduction en turc de la Liste rouge d’urgence des biens culturels syriens en péril, parallèlement à la mise à jour de la Liste rouge d’urgence des antiquité irakiennes en péril suite au pillage du musée de Mossoul, et à la création d’une Liste rouge d’urgence pour la Libye qui sera disponible plus tard dans l’année. Par ces programmes concrets et ces actions diverses, qui ont été salués par l’UNESCO et les autres partenaires de cette réunion, l’ICOM manifeste son engagement dans la lutte contre en faveur de la protection du patrimoine en danger en Irak et en Syrie. Cette réunion a rappelé le besoin de protéger le patrimoine et de coordonner les efforts de la communauté internationale. En ce sens, elle a été très bien accueillie, à un moment où la destruction délibérée du patrimoine et le pillage des biens culturels dans les pays en proie aux conflits armés sont plus virulents que jamais.

Photo : Le président de l'ICOM, Prof. Dr. Hans-Martin Hinz et la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova

Le premier congrès polonais pour les professionnels des musées

Le mois de mars 2015 fut l’occasion pour l’ICOM de partager son regard d’expert lors de deux conférences autour de la sauvegarde du patrimoine culturel en danger et de la gestion des risques.

ICOM Pologne, en collaboration avec l’Association des professionnels des musées de Pologne et l’Association des musées de plein air de Pologne, et le soutien du ministère de la Culture et du Patrimoine national, a organisé le premier Congrès des professionnels des musées à Łódź (Pologne), du 23 au 25 avril 2015. Devant un public de 1 200 professionnels des musées, les intervenants du congrès ont abordé des thématiques telles que « Les musées dans la politique culturelle, sociale et économique des gouvernements locaux » ou « Objets de musée - entre la crise et la nécessité d'authenticité. Découvrir le contexte ».

Suite de l’article

Une nouvelle saison de conférences annuelles se prépare pour l’ICOM !

Avec le mois d’avril débute une série de rassemblements et de réunions très attendus au sein de la communauté de l’ICOM. Ces réunions viennent rappeler la densité et la profondeur des liens qui unissent les professionnels des musées sur des thèmes communs, à travers le monde.

En 2015, c’est l’ICOM US qui inaugure les réunions annuelles des comités nationaux avec une rencontre à Atlanta (États-Unis) du 26 au 29 avril 2015, sur le thème de « la valeur sociale des musées : inspirer le changement ». ". La Directrice générale de l’ICOM sera présente lors de la réunion de bureau du comité, afin d’engager une réflexion sur les actions à développer au sein du réseau, comme des sessions de formation spécifiques, ou une collaboration sur les Listes rouges.

En parallèle, se tiendra comme chaque année le Congrès annuel de l’American Alliance of Museums, auquel certains de nos collaborateurs prendront part. Quelques jours plus tard, UMAC, le Comité international de l’ICOM pour les musées et les collections universitaires, se réunira à l’université de Santo Tomas, à Manille (Philippines) autour du thème « Repenser les musées universitaires : un pont entre la théorie et la pratique », impliquant des problématiques telles que la responsabilité éducative et environnementale des musées. Le Musée universitaire de Santo Tomas, où cette réunion se tiendra du 11 au 14 mai, est en effet un des premiers membres institutionnels du comité international. De retour en Europe, les 3e Journées d’études pour la déontologie et l’Assemblée générale d’ICOM France auront lieu au MuCEM, à Marseille, sur le thème : « Circulation des collections : risquer pour exister ? », les 28 et 29 mai 2015. Ces journées d’études comprendront des visites des réserves du musée, ainsi que diverses tables-rondes. Au même moment, l’ICFA (Comité international de l’ICOM pour les musées et collections des beaux-arts) débattra à Lausanne (Suisse) de l’entrée des musées des Beaux-Arts dans l’ère numérique. Cette rencontre aura lieu au Palais de Rumine, un bâtiment historique abritant cinq des plus importants musées de la ville, dont le musée cantonal des Beaux-Arts et le musée cantonal de Zoologie.

Appel à contributions pour Museum International

Dernier rappel pour envoyer vos résumés pour Museum International, sur le thème des musées, patrimoine et développement professionnel. Vous avez jusqu’au 30 avril.

Merci d’envoyer votre proposition, ou toute autre demande sur la procédure de dépôt des propositions à Aedín Mac Devitt (aedin.macdevitt@icom.museum) Toutes les propositions seront examinées pendant le mois de mai.

Plus d'information sur :

http://onlinelibrary.wiley.com/journal/10.1111/(ISSN)1468-0033/homepage/custom_copy.htm

Nouvelles de l’ICOM : Appel à contributions

Le numéro de juillet 2015 étudiera « l’architecture des musées » dans son dossier spécial, « les techniques de conservation » dans sa section Pratiques exemplaires et le thème « Musées pour une société durable » dans sa section Focus.

Les personnes qui souhaitent contribuer à la revue sur l’un des thèmes énoncés plus haut sont invitées à nous envoyer un résumé de 200 à 300 mots en anglais ou français ou espagnol, à adresser à sara.heft@icom.museum avant le 15 mai 2015.

Ils ont fait la une !

Tous les mois, retrouvez les posts facebook et twitter de l’ICOM les plus partagés sur les réseaux sociaux, ainsi que l’article le plus lu dans notre veille presse Scoop it.

Yesterday, ICOM was at UNESCO High Level Meeting on implementation of UN Security Council Resolution 2199 & the...

Posted by ICOM - International Council of Museums on 2 april 2015
Copyright © 2015 ICOM, Tous droits réservés. Se désabonner     Archives
Twitter Website Facebook Scoop it
Twitter Site web Facebook Scoop it