Le Conseil international des musées (ICOM) est la principale organisation internationale représentant les musées et les professionnels des musées.
Voir ce message dans votre navigateur
 



E-newsletter mai 2014

Réunions annuelles de l’ICOM de 2014

Les Réunions annuelles de l’ICOM auront lieu du 2 au 4 juin au siège de l’UNESCO à Paris (France). L’événement réunira des professionnels des musées de toutes les disciplines provenant du monde entier afin d’analyser l’année écoulée et de débattre des objectifs pour l’avenir. Une réflexion sera menée sur des sujets essentiels qui touchent la communauté muséale internationale à l’heure actuelle, tels que le développement durable, la déontologie dans les musées et le patrimoine en danger.

Le programme, qui s’étendra sur trois jours, comprend la 79e réunion du Comité consultatif et la 29e Assemblée générale ordinaire de l’ICOM. Une session d’orientation pour les nouveaux membres du Comité consultatif présentera aux participants les différents aspects de l’ICOM et des Réunions annuelles. Les réunions séparées des Comités nationaux et internationaux permettront aux représentants des différents comités de débattre de sujets d’intérêt commun. Un atelier sur la Formation en éthique aidera les participants à mieux comprendre ce thème.

L’orateur principal de cette année sera l’architecte japonais Shigeru Ban, qui abordera le thème du Chantiers et missions humanitaires. Il est lauréat du Prix Pritzker 2014, le plus important prix d’architecture, pour son « approche créative et son innovation, notamment en ce qui concerne les matériaux de construction et les structures ». Il a signé des bâtiments très divers, dont le Musée nomade (Nomadic Museum), le Centre Pompidou-Metz et le Musée d’art d’Aspen (Aspen Art Museum). Après la conférence, l’architecte répondra aux questions posées par les participants. Plus d'informations

La Journée internationale des musées 2014

Pour la 37e année consécutive, la communauté mondiale des musées a célébré la Journée internationale des musées (JIM) le 18 mai. Plus de 35 000 musées sur les cinq continents ont participé à la JIM en organisant des activités autour ce jour-là sur le thème Les liens crées par les collections des musées. Ce thème montre comment les musées contribuent au développement de la société en racontant l’histoire du patrimoine culturel d’une communauté et de sa mémoire collective. Il parvient ainsi à tisser des liens entre les visiteurs et les objets présentés dans ses collections. Le thème de cette année vise à actualiser les méthodes traditionnelles adoptées par les musées afin d’impliquer leur communauté et de rester en phase avec leur public.

Les musées ont profité de la Journée internationale des musées pour aller à la rencontre de leur public et organiser des activités originales. En Afghanistan, la Journée internationale des musées a été célébrée pour la première fois dans le Musée national de Kaboul. Le président de l’ICOM, Hans-Martin Hinz, a participé à un séminaire en Zambie sur le thème de l’année 2014, ainsi qu’à des rencontres sur la question des musées en Afrique. En Grèce, le musée d’Art des enfants à Athènes a organisé une exposition sur les liens entre les collections japonaises, norvégiennes et grecques.

Depuis 2011, l’ICOM s’est associé à la Nuit européenne des musées, qui a lieu tous les ans le samedi le plus proche de la date de la Journée internationale des musées. Cette année, les deux événements ont coïncidé, puisque la Nuit européenne des musées a eu lieu dans la nuit du 17 au 18 mai.
Plus d'informations: http://imd.icom.museum/

Photos: Le président de l'ICOM Hans-Martin Hinz en Zambie pour la Journée internationale des musées

La résolution de l’UMAC sur les collections universitaires

À l’occasion de la 23e Conférence générale en août 2013, le Comité international de l’ICOM pour les musées et les collections universitaires (UMAC) a adopté une résolution sur les collections universitaires afin de soutenir les actions de son Groupe de travail pour la protection des collections universitaires. Cette résolution met en relief le rôle si important de ces collections, les conditions déontologiques pour la présentation de des collections et la responsabilité des universités concernant leur protection. La résolution de l’UMAC va dans le sens du Code de déontologie de l’ICOM pour les musées et de la Recommandation sur la gouvernance et la gestion du patrimoine universitaire du Conseil de l’Europe, ainsi que les normes déontologiques élaborés par les principales associations de musées.
Plus d'informations: http://umac.icom.museum

Le Musée de l’innocence d’Istanbul (Turquie) reçoit le Prix du musée européen de l'année 2014.

Le 17 mai, le 37e Prix du Musée européen de l'année (EMYA) a été décerné au Musée de l’innocence d’Istanbul (Turquie) lors d’une cérémonie accueillie par le Musée d’art d’Estonie à Tallin. Organisé par le Forum européen du musée (EMF), l’EMYA est la plus ancienne et la plus prestigieuse récompense pour les musées en Europe. Il représente une opportunité très importante pour promouvoir des approches innovantes dans le secteur muséal à l’échelle du continent.

Le Musée de l’innocence, un musée d’histoire qui montre la vie à Istanbul pendant la deuxième partie du XXe siècle, a ouvert ses portes au printemps 2012. Créé par Orhan Pamuk, le musée est une adaptation physique de l’histoire d’amour racontée dans son roman éponyme publié en 2008. Le musée présente les objets que les personnages du roman utilisent, portent, écoutent, regardent, collectionnent et dont ils rêvent. Dans le musée, les détails de cette belle histoire d’amour prennent vie. Le Musée de l’innocence est un modèle durable pour le développement muséal et il ouvre la porte à de nouveaux paradigmes d’innovation dans le secteur muséal.

En tant que partenaire de l’EMF, l’ICOM a eu l’honneur de faire partie de cette célébration des musées européens et a présenté son travail relatif à la Journée internationale des musées à l’occasion du Forum ouvert de l’EMF le 16 mai.

Plus d'informations sur l’EMYA: www.europeanmuseumforum.org
Photo: ©Masumiyet Vakfı ve Refik Anadol, Innocence Foundation and Refik Anadol

37e Symposium annuel de l’ICOFOM

Le 37e Symposium annuel de l’ICOFOM (Comité international de l’ICOM pour la muséologie) aura lieu du 5 au 9 juin 2014 à Paris, France. Les Nouvelles tendances en muséologie sera le thème de ce symposium, qui analysera les différentes courants dans la façon de définir la muséologie et la recherche des nouvelles tendances dans le domaine muséal. Le programme comprend plusieurs ateliers, des sessions plénières, des visites aux musées et un hommage à André Desvallées, membre d’honneur de l’ICOM. Plus d'informations

Programme de bourses de voyage CIMAM 2014

Grâce au généreux soutien de la Fondation Getty, la Fundación Cisneros/Colección Patricia Phelps de Cisneros et l’Autorité des musées du Qatar, le CIMAM (Comité international pour les musées et collections d'art moderne) offre 20 bourses afin de permettre aux conservateurs d’art moderne et contemporain et aux directeurs de musées ou de collections d’être présents à la Conférence annuelle du CIMAM 2014, qui se tiendra à Doha du 9 au 11 novembre 2014. La date limite pour les soumissions de dossiers est le 30 juin.

Le Programme de bourses de voyage du CIMAM favorise le développement et la recherche en matière de conservation des particuliers, en permettant leur participation à la Conférence annuelle. Ce programme est conçu pour encourager la collaboration et l’échange culturel entre les professionnels des arts visuels des pays émergents ou en voie de développement avec leurs homologues dans les autres régions du monde. Ainsi, les professionnels des régions peu représentées et des institutions plus petites peuvent être présents à la Conférence annuelle du CIMAM.

Critères d’éligibilité
Dossier de candidature
Conférence annuelle 2014 du CIMAM

Photo: ©Richard Bryant. Courtesy of Mathaf(dos puntos) Arab Museum of Modern Art

Entretien avec Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, nouvelle Directrice générale de l’ICOM

Qu’est-ce qui vous a amenée à l’ICOM? Pourriez-vous nous décrire votre parcours au sein de la communauté muséale ?

Docteur en histoire des sciences et des techniques, je me destinais à une carrière académique après un post-doctorat aux États-Unis. De retour en France, j’ai été recrutée au musée des Arts et Métiers où j’ai appris différents métiers, de la conservation, à la valorisation par les expositions, les éditions et la communication et le mécénat. Après huit années passées à Paris, je suis partie relever un nouveau défi à l’université de Strasbourg où un très beau projet de jardin des sciences sortait de terre. J’ai travaillé à la valorisation des actions de la culture scientifique et technique en territoire, puis rapidement à l’international avec des responsabilités électives dans une association européenne, l’European Science Events Association (EUSEA), et aussi à la préparation du projet scientifique et culturel d’un nouveau musée, qui regroupe le planétarium de l’université et la rénovation du musée zoologique de la ville de Strasbourg. Ces projets m’ont permis de lier connaissances scientifiques et muséales, et mon enseignement à la Sorbonne toutes ces années avec un cours de montage de projets d’expositions temporaires va dans ce sens. La direction du Secrétariat général de l’ICOM est l’occasion de renouer avec le monde des musées, cher à mon cœur.

Après toutes ces années au sein de l’ICOM, passant du statut de membre ordinaire à celui de membre du conseil d'administration d'un Comité national, de présidente d'un Comité international, puis élue trésorière de l'ICOM, et maintenant directrice générale, qu’est-ce qui vous a le plus marquée ?

Active depuis une quinzaine d’années à l’ICOM, je me suis investie pleinement dans notre association de professionnels des musées avec l’envie de développer ses actions, sa notoriété et son rôle dans notre communauté internationale. Membre de droit d’ICOM France, membre élue d’un comité international et puis présidente du comité international ICEE, j’ai, au cours de ces quinze dernières années, eu la possibilité de m’investir dans notre association à titre bénévole tant au niveau national qu’au niveau international. Cela m’a permis de prendre rapidement la mesure de la complexité de notre association, de sa richesse et de ses enjeux. J’ai été touchée par l’érudition et l’investissement de nombreux collègues du monde entier qui vivent pour les musées et les soutiennent, les défendent et les développent avec une énergie communicative.

Que mettez-vous à l’ordre du jour pour vos premiers mois en tant que directrice générale de l'ICOM ? Quels sont vos objectifs principaux pour commencer ?

Nous entrons dans une nouvelle période pour l’ICOM, un nouveau plan stratégique se discute et des projets se développent, qui doivent réaffirmer la place de l’ICOM comme association de référence pour les musées dans le monde. Un nouveau protocole d’accord sera signé avec l’UNESCO et de nouveaux programmes pourront se mettre en place au cours des prochains mois, afin de renforcer la place de l’ICOM et de ses experts internationaux. La réactivité de l‘ICOM concernant les désastres qui affectent les musées, les périls ou le trafic illicite est un atout majeur que nous devons valoriser. La collaboration active avec les autres associations qui travaillent dans le secteur de la culture et du patrimoine est essentielle au développement de notre association. Les 32 000 membres de notre association doivent pouvoir bénéficier de toutes les actions de l’ICOM, de la force d’un réseau international exceptionnel et des contenus riches développés au sein des différents comités de l’ICOM.

Publications: Édition en persan du Code de déontologie de l’ICOM pour les musées

Le Code de déontologie de l’ICOM pour les musées est désormais disponible en persan, la langue officielle de l’Iran, de l’Afghanistan et du Tadjikistan. Cette nouvelle édition du code comprend une introduction par Kouros Samanian, Directeur du programme de master en études muséologiques de l’université de Téhéran. La traduction en persan du code a été lancée en avril 2014, lors de la visite en Iran du Président du Comité pour la déontologie de l’ICOM, Martin R. Schaerer.

Le Code de déontologie de l’ICOM pour les musées a été adopté en 1986, puis révisé en 2004. Le code fixe les valeurs et les principes partagés par l’ICOM et la communauté muséale internationale et établit les normes élémentaires de pratique professionnelle et de performance pour les musées et leur personnel. Avec l’édition en persan, le code a été traduit en 37 langues au total.
Le Code de déontologie de l’ICOM pour les musées en persan

Publications: Lancement du nouveau site Internet d’ICOM ASPAC

L’Alliance régionale de l’ICOM pour l’Asie-Pacifique (ICOM ASPAC) vient de lancer son tout nouveau site Internet dont le but est d’aider le public à découvrir et explorer le paysage muséal riche et divers de la région d’Asie-Pacifique. Le site Web est aussi un lieu de rencontre pour les communautés des musées où elles peuvent partager des expériences et des idées, et apprendre les unes des autres. Le contenu de ce nouveau site comprend une section d’actualités, un calendrier de conférences et d’activités ainsi que des ressources d’intérêt. Le site Web publiera bientôt des informations sur la Conférence annuelle de l’ICOM ASPAC, qui aura lieu en octobre 2014 au Vietnam. For more information: http://aspac.icom.museum/

Vous avez peut-être remarqué que le bulletin électronique de l'ICOM est maintenant accessible sans identifiant ni mot de passe. Cela fait partie de nos efforts pour vous fournir chaque mois un accès facile à une information intéressante sur l’actualité de la communauté internationale des musées. Toute suggestion de la part des membres de l'ICOM pour nous aider à améliorer notre bulletin électronique est la bienvenue. Alors, n'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires à l’adresse électronique suivante : enewsletter.icom@icom.museum
Vous pouvez également trouver les archives des numéros précédents sur ICOMMUNITY avec vos codes d'accès personnels.

Copyright © 2014 ICOM, Tous droits réservés. Se désabonner
Twitter
Twitter
Website
Site Web