Le Conseil international des musées (ICOM) est la principale organisation internationale représentant les musées et les professionnels des musées.
Voir ce message dans votre navigateur
 



E-newsletter novembre 2014
© Palace Museum

« Éducation informelle et musées » : l’atelier d’ICOM-ITC séduit de nouveaux médiateurs

Du 27 octobre au 4 novembre 2014, 36 participants venant de 21 pays différents ont participé à l’atelier organisé par le Centre international de formation en muséologie (ICOM-ITC). « Éducation informelle et musées » était le sujet de cet atelier qui s’est déroulé durant dix jours.

En savoir plus

Réunion réussie pour l’Observatoire international de l’ICOM sur le trafic illicite des biens culturels

L’Observatoire international de l’ICOM sur le trafic illicite des biens culturels a organisé la quatrième réunion de son comité éditorial et de son comité consultatif dans les locaux du Secrétariat général de l’ICOM à Paris, (France) les 13 et 14 novembre 2014. Durant ces deux jours de réunions, des discussions, présentations et sessions de travail ont permis aux experts de partager des informations sur la situation délicate en Syrie et de finaliser les fiches techniques sur les pratiques exemplaires, qui seront bientôt mises en ligne sur le site de l’Observatoire.

Créé en janvier 2013, l’Observatoire est un projet mis en œuvre par l’ICOM avec le soutien financier du Programme « Prévenir et combattre la criminalité » de la Direction générale des affaires intérieures de la Commission européenne. L’Observatoire est le résultat de l’engagement à long terme de l’ICOM dans la lutte contre le trafic illicite des biens culturels et a été créé pour servir de plate-forme pour le réseau permanent et international de coopération entre les organisations internationales, les organismes chargés de l'application des lois, les centres de recherche et les autres spécialistes externes concernés par ce sujet. Marc-André Haldimann, expert fédéral en archéologie méditerranéenne à l’Office fédéral de la culture de Genève et chercheur associé à l’université de Berne, l’un des experts présents à la réunion, salue l’Observatoire comme « une plate-forme d’échanges essentielle pour les experts, qui rend plus facile l’élaboration de nouvelles solutions ». En effet, l’objectif principal de cette plate-forme est la création d’une importante base de données fournissant de l’information au réseau et au public grâce au site Web. L’Observatoire publiera également en 2015 un rapport global, le premier du genre, qui présentera une série d’études de cas, des statistiques, des analyses et des articles de référence.

Photo : Réunion de l’Observatoire international de l’ICOM sur le trafic illicite des biens culturels à Paris

Le président de l’ICOM en visite à Lviv (Ukraine)

Le président de l’ICOM, Hans-Martin Hinz, était invité à la conférence annuelle d’ICOM Ukraine qui se déroulait à Lviv, au musée d’Ethnographie et des Arts appliqués de l’Institut d’ethnologie de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine, les 14 et 15 novembre 2014. La conférence portait sur le thème « 1914-2014 : de la guerre des Empires au dialogue des cultures » et réunissait des scientifiques, directeurs de musée et hommes politiques ukrainiens. Ces journées d’échanges intenses ont permis d’aborder des thèmes divers, tels que « Le patrimoine culturel des frontières : entre appartenance ethnique et responsabilité civile », ou encore « La valeur réelle des monuments commémoratifs d’un point de vue social et politique ».

Dans son discours d’ouverture, M. Hinz a rebondi sur le thème de la conférence, en lien avec les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, déclarant « qu’en revenant sur les évolutions sociales fulgurantes et souvent éprouvantes de notre époque, il est remarquable d’observer que la réaction des politiques culturelles est de soutenir les musées, qui permettent à tous, par la réflexion qu’ils imposent, de se pencher sur les courants multiples qui composent notre histoire, afin d’imaginer un avenir meilleur. […] Ce petit voyage dans le temps nous permet de constater que les aspirations politiques et l’évolution des musées sont inévitablement liées, dans le monde actuel, au développement des États-nations. Hans-Martin Hinz faisait également partie d’une table ronde autour de la question « Patrimoine culturel : une responsabilité partagée », qui traitait entre autres du rôle des musées et de l’implication des institutions publiques et des gouvernements dans la prise de conscience d’une responsabilité partagée en faveur du patrimoine culturel, qui réunissait également deux autres personnalités : Volodymyr V’atrovych, directeur de l’Institut ukrainien pour la mémoire nationale, et Vasyl Rozhko, responsable du département des musées du ministère de la Culture de l’Ukraine.

Lors de son séjour, M. Hinz a réalisé une interview avec la chaîne de télévision Lviv Channel 2 (HTA). Vous trouverez l’intégralité de cette interview de 40 minutes en deux parties en cliquant sur les liens ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=d9m48OcXuYQ
http://www.youtube.com/watch?v=_PyNk_PZAHk

Commencez à préparer la Journée internationale des musées 2015 !

Fêtez la Journée internationale des musées avec nous le 18 mai prochain autour du thème « Les musées pour une société durable ». Les musées ont en effet un rôle important à jouer dans le développement durable, question d’intérêt et de portée planétaire, comme l’explique Hans-Martin Hinz, président de l’ICOM : « Les musées, en tant qu’éducateurs et médiateurs culturels adoptent un rôle de plus en plus vital en contribuant à la définition du développement durable, sa mise en œuvre et ses pratiques.[…] Nous devons faire tout notre possible pour veiller à ce que les musées soient une force motrice dans le développement durable du monde. »

Si vous avez déjà commencé la préparation de la JIM 2015, l’ICOM peut vous aider en vous donnant quelques sources d’inspirations pour votre programmation et rendre ainsi cette journée inoubliable : Le Kit pour les musées vous aidera à définir vos objectifs et à cibler vos publics en vous donnant des exemples d’activités.

Vous pouvez retrouver l’affiche et la bannière de la JIM 2015 dans votre langue, car votre Comité national les a peut-être déjà traduites ici. Si ce n’est pas encore fait, contactez-le pour proposer une traduction, et surveillez la page « L’affiche » du site internet dédié à la manifestation.
Retrouvez toujours plus d’informations à jour sur le site internet de l’événement : http://imd.icom.museum

« Comment gérer un musée » fête ses 10 ans

Ce manuel pratique, réalisation de l’ICOM/UNESCO, a en effet été publié pour la première fois en 2004, en langue anglaise. Il offre une vue d’ensemble des aspects de la gestion d’un musée moderne et accompagne maintenant les professionnels des musées depuis dix ans. Au début des années 2000, le besoin s’est fait sentir d’offrir un ouvrage de référence permettant une étude approfondie d’aspects particuliers pour comprendre les problèmes inhérents à la gestion d’un musée. Chaque chapitre du manuel contient des conseils pratiques et des éléments de discussion sur les divers aspects de la gestion d’un musée, comme l’Accueil des visiteurs ou la Sécurité des musées et préparation aux catastrophes. Le texte principal s’accompagne d’un supplément d’informations sous forme de données et de normes techniques, de suggestions d’exercices pratiques et de thèmes de discussion utilisés notamment dans le cadre de formations. Alissandra Cummins, ancienne présidente de l’ICOM, écrit justement dans la préface de l’ouvrage « Au travers de cette publication, le Conseil international des musées répond aux besoins de ceux qui sollicitent une formation professionnelle et des conseils pratiques. [...] Il s’attache à réaliser l’un de ses objectifs majeurs, le partage des connaissances professionnelles et des pratiques muséales à l’échelle internationale grâce à l’assistance mutuelle », tout en prônant de nouvelles formes de collaboration. La mission prioritaire de l’ICOM, après avoir établi une déontologie pour les professionnels des musées, consiste à promouvoir la formation et le progrès des connaissances. »

Ce manuel pratique de l’ICOM/UNESCO est aujourd’hui téléchargeable en anglais, français, arabe, espagnol, russe et chinois.

La directrice générale de l’ICOM retrouve l’ICCROM à Rome

En ce mois de novembre, Anne-Catherine Robert-Hauglustaine s’est rendue à Rome (Italie) pour assister au 84e Conseil du Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM). À la suite de la déclaration de coopération signée en juin par les deux institutions, dans le but de « nouer un partenariat d’excellence pour assurer une meilleure collaboration et formation des professionnels des musées », elle a souligné la nécessité d’une collaboration active et construite entre l’ICOM et l’ICCROM.

L’ICCROM est une organisation intergouvernementale qui représente 133 États membres et se consacre à la conservation du patrimoine culturel. Ses principaux champs d’activité sont la formation, l’information, la recherche, la coopération et la sensibilisation du public à la conservation.

Cette collaboration a pour but d’amener les comités nationaux et internationaux de l’ICOM, ainsi que le Secrétariat général, à « partager leur expertise commune » et à « encourager et promouvoir la coopération internationale ». Le Code de déontologie pour les musées fait par exemple partie des outils valorisés au sein de ce partenariat.

Ils ont fait la une !

Tous les mois, retrouvez les posts Facebook et Twitter de l’ICOM les plus partagés sur les réseaux sociaux.

Et toujours sur la toile…

Conférence “Museum and Politics”: Bilan des participants,
Septembre 2014, Russie.

 

Quelques mots des directeurs de musée et spécialistes présents à la conférence de CIMAM
Novembre 2014, Qatar.

Vous l’avez remarqué, le format de la newsletter de l’ICOM a changé : nous avons souhaité la rendre plus dynamique, plus percutante, et surtout plus accessible, en la rendant publique sur le site de l’ICOM. Un grand merci d’avoir accueilli ce changement avec enthousiasme, nous avons été très touchés par vos messages d’encouragement. Nous continuerons de faire évoluer ce support d’information dans les mois à venir, en espérant que ces changements continueront de vous satisfaire ! Si vous voulez y voir apparaître un sujet en particulier, ou si vous avez des suggestions de contenu, vos idées sont les bienvenues !

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante :
icom.network@icom.museum

Copyright © 2014 ICOM, Tous droits réservés. Se désabonner     Archives
Twitter
Twitter
Website
Site web
Facebook
Facebook