ICOM

Recherche avancée                    
 

Qu'est ce que l'ICOM

Organes de direction

Comités

Adhérer à l'ICOM

Activités

  Ressources
  Centre d'information UNESCO-ICOM
  Publications de l'ICOM
1946 - aujourd'hui
  Declarations et rapports
  Catalogue des publications
  Plan stratégique 2001-2007
  Bibliographies
  Archives
  Autres ressources d'informations













 
  NOUS CONTACTER
  PLAN DU SITE
  LISTES DE DISCUSSION
 


 

Chronologie de l'ICOM


  • 1946
    Fondation du Conseil international des musées (Paris, novembre) à l'initiative de Chauncey J. Hamlin (Etats-Unis d'Amérique) qui devient le premier président de l'organisation.
    L'UNESCO place sous la responsabilité de l'ICOM et la direction d'Yvonne Oddon le centre de documentation, qui deviendra le Centre de documentation muséographique UNESCO-ICOM. Unique banque de données pour les musées de toutes disciplines existant dans le monde, le centre rend des services d'information, d'orientation et de recherche aux professionnels de musée, aux chercheurs, à l'UNESCO et à ses États membres.
    Parution du premier numéro du périodique ICOM News/Nouvelles de l'ICOM.

  • 1947
    Signature d'un accord entre l'UNESCO et l'ICOM (2 octobre) établissant les modalités de coopération entre les deux organisations. Première assemblée générale de l'ICOM (Mexico, Mexique, 7-14 novembre).

  • 1948
    Première conférence générale (Paris, France, 28 juin-3 juillet). Des muséologues venant de cinquante-trois pays y participent. Création de douze comités spécialisés. Georges Henri Rivière est nommé directeur de l'ICOM.
    Première réunion de la Commission internationale pour le nettoyage et la restauration des peintures (Londres, Royaume-Uni, 13-15 décembre). Étude juridique et technique sur les échanges et dépôt entre musées, confiée au professeur A. Leroi-Gourhan ; c'est le point de départ de travaux préparatoires demandés par l'UNESCO qui aboutiront, en 1976, à l'adoption par la dix-neuvième session de la Conférence générale de l'UNESCO de la "Recommandation concernant l'échange international de biens culturels".

  • 1949
    Deuxième réunion de la Commission internationale pour le nettoyage et la restauration des peintures (Rome, Italie, 12-15 décembre), sous la présidence du professeur Cesare Brandi.

  • 1950
    Création du Comité international de l'ICOM pour les techniques muséographiques (Stockholm, Suède, 8-13 mai). Deuxième Conférence générale (Londres, Royaume-Uni, 17- 22 juillet) avec la participation de trente et un pays des cinq continents. Principaux thèmes traités : échange des collections et du personnel de conservation ; inventaires des instruments scientifiques ; musées et éducation ; problèmes de formation professionnelle. Création des comités internationaux pour les laboratoires et pour la documentation.

  • 1951
    Réunion de la Commission pour les questions raciales, dans le cadre du Comité international pour les musées d'ethnographie et de folklore (Paris, France, 9 juin), sous la présidence du Dr. G. W. Locher. Croisade des musées, organisée par l'UNESCO et l'ICOM ; elle marque le début d'une prise de conscience par les conservateurs et les enseignants, à l'échelle internationale, du rôle éducatif des musées. Des actions successives aboutiront, en 1977, à l'institution de la Journée internationale des musées (18 mai) célébrée régulièrement depuis dans nombre de pays.

  • 1952
    Stage d'études international de Brooklyn sur le rôle éducatif des musées (14 septembre -12 octobre), organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM. Publication de Musées et jeunesse, par G. Cart, M. Harrison et C. Russell, sous l'égide des comités de l'ICOM pour l'éducation et pour la jeunesse.

  • 1953
    Troisième conférence générale (Gênes, Milan et Bergame, Italie, 6-12 juillet). M. Georges Salles (France), succédant à M. Chauncey J. Hamlin, devient le deuxième président de l'ICOM. Vingt-quatre pays sont représentés à la conférence. Dix comités spécialisés y débattent, entre autres, des thèmes suivants : l'architecture des musées et les musées dans l'urbanisme moderne ; musées et progrès scientifique et technique ; musées d'histoire naturelle et protection de la nature ; musées et compréhension internationale ; le musées d'art moderne au service de l'art vivant.
    Conférence sur les musées d'archéologie et d'histoire (Naples, juillet). Thèmes principaux : régime international des fouilles archéologiques; expositions temporaires mettant en lumière l'interdépendance des civilisations.

  • 1954
    Conférence internationale sur le thème "Musées locaux et développement culturel hors des grands centres" (Schaffhouse, Suisse, 7-9 juillet).
    Stage d'études international sur le rôle éducatif des musées (Athènes, Grèce, 12 septembre-10 octobre) organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM.

  • 1955
    Publication, avec l'aide de l'UNESCO, de Spécimens types en zoologie et botanique. Recommandations à l'usage des musées d'histoire naturelle et des musées mixtes, par W. E. Swinton.

  • 1956
    Quatrième conférence générale (Bâle, Berne, Zurich, Schaffhouse, Neuchâtel et Genève, Suisse, 2-9 juillet), avec des participants de trente-cinq pays. Thèmes principaux : le musée d'histoire naturelle dans le monde moderne ; le problème des musées historiques à notre époque ; installations modernes de musées techniques. Conférence sur les problèmes des musées dans le Proche- Orient (Damas, République arabe syrienne, 23-27 octobre), première rencontre destinée à développer la coopération des musées dans cette région. Première Campagne internationale des musées.

  • 1957
    Réunion de la Commission de l'ICOM pour les expositions internationales artistiques (2 juillet, Musée du Louvre). En vue de faciliter les échanges d'expositions, le comité décide de créer une étiquette douanière pour les oeuvres d'art. Cette mesure entre dans le cadre de l'Accord de Florence (adopté par la cinquième session de la Conférence générale de l'UNESCO, juillet 1950). Les services douaniers des États membres du Conseil de coopération douanières reconnaissent la validité de cette étiquette.
    Réunion de l'ICOM sur les musées de plein air (Danemark et Suède, 5-9 juillet) ; des directives sur les objectifs et l'organisation de cette catégorie de musées sont adoptées par les participants de vingt-quatre pays.

  • 1958
    Symposium sur les musées, le film et la télévision, organisé sous les auspices de l'UNESCO (Bruxelles, Belgique, 8-11 juillet). Publication d'un manuel sur ce sujet.
    Stage d'études international sur le rôle éducatif des musées (Rio de Janeiro, Brésil, 7-30 septembre), organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM.
    Préparation par l'ICOM, après enquête, de la "Réglementation internationale des mesures les plus efficaces pour rendre les musées accessibles à tous", à l'intention de l'UNESCO c'est l'un des premiers efforts pour favoriser l'adoption par l'UNESCO de mesures en vue d'une démocratisation de la culture au sens le plus large (Recommandation concernant la participation et la contribution des masses populaires à la vie culturelle, adoptée par la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa dix-neuvième session, 1976).

  • 1959
    Cinquième conférence générale (Stockholm, Suède, 1-8 juillet). Sir Philip Hendy (Royaume-Uni), succédant à M. Georges Salles, devient le troisième président de l'ICOM.
    Trente pays sont représentés ; neuf comités internationaux tiennent des réunions de travail. Principaux thèmes discutés : échanges entre musées et expositions internationales artistiques ; enquête sur la profession muséale ; conseils pour l'établissement de musées de sciences et techniques ; rôle des musées d'ethnographie en tant qu'instruments de recherche.
    Création (1er mars), à l'initiative de l'UNESCO et de l'ICOM, du Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels (aujourd'hui, ICCROM) à Rome, institution intergouvernementale qui deviendra, dans ce domaine, l'un des principaux partenaires de l'UNESCO et de l'ICOM.
    Création de l'Association des musées d'Afrique tropicale (AMAT/MATA), affiliée à l'ICOM.

  • 1960
    L'ICOM coopère au lancement de la Campagne internationale de l'UNESCO pour la sauvegarde des monuments de la Nubie.
    Stage d'études régional sur le musée-centre culturel, son rôle dans le développement de la communauté (Tokyo, Japon, 30 septembre), organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM.
    Réunion internationale sur les musées régionaux et les musées spécialisés (Belgrade, Yougoslavie, 18-30 septembre).

  • 1961
    Réunion internationale de l'ICOM sur le thème "Musées et architecture" (Turin, Gênes et Milan, Italie, 23-27 mai).

  • 1962
    Colloque sur les problèmes des musées dans les pays en voie de développement rapide (Neuchâtel, 17-25 juin). Publication du compte rendu sous forme de manuel. Sixième Conférence générale (La Haye, Pays-Bas, 2-11 juillet) avec des participants de vingt-deux pays. Thèmes principaux étudiés : dispositifs contre les vols d'objets d'art ; problèmes spécifiques de la conservation des biens culturels dans les pays tropicaux et subtropicaux ; le rôle des musées de folklore dans un monde en évolution ; buts des musées : centre de recherche ou lieu d'expositions ?

  • 1963
    Réunion d'un comité international d'experts en vue d'étudier les mesures à prendre pour promouvoir les échanges bilatéraux de biens culturels (Musée des arts et traditions populaires, Paris, 3 juillet).
    Réunion mixte des comités pour le traitement des peintures et les laboratoires de musée (Léningrad et Moscou, URSS, 16-23 septembre).

  • 1964
    Stage d'études sur le "Rôle des musées dans l'Afrique contemporaine" (Jos et Lagos, Nigéria, 24 août-18 septembre), organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM. Le stage de Jos tend à répondre, pour l'Afrique, aux problèmes posés lors du colloque tenu à Neuchâtel (voir année 1962).
    Participation à la Campagne mondiale contre la faim. Les comités nationaux de l'ICOM organisent des expositions consacrées à la lutte contre la faim.
    Colloque international sur le rôle éducatif et culturel des musées (Paris, 23-27 novembre).

  • 1965
    Création de la Fondation ICOM en vue de donner à l'organisation des moyens financiers pour élargir les activités de ses membres (15 juin).
    Septième Conférence générale (Washington, Philadelphie et New York, États-Unis d'Amérique, 16 septembre-3 octobre). Pour la première fois, un thème général de travail est adopté : "La formation du personnel des musées". Le Dr. Arthur van Schendel, directeur du Rijksmuseum d'Amsterdam (Pays-Bas), succède à sur Philip Hendy et devient le quatrième président de l'ICOM. Georges Henri Rivière quitte la direction et devient conseiller permanent : Hugues de Varine-Bohan (France), sous directeur depuis 1962, est nommé directeur de l'ICOM.

  • 1966
    Septième stage d'études régional sur le "Rôle des musées dans la communauté" (New Delhi, Inde, 31 janvier-28 février) organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM.
    La création d'une agence régionale de l'ICOM en Asie est envisagée.
    Colloque sur la conservation des objets en bois dans les musées (18-23 avril), organisé à Dakar (Sénégal), par l'AMAT/MATA et l'ICOM.

  • 1967
    Réunion d'experts pour une ethnologie d'urgence : "Développement coordonné des musées et de la recherche scientifique" (Bagdad, Irak, 1-6 avril), organisé par le Comité de l'ICOM pour les musées d'ethnographie. Création de l'Agence régionale de l'ICOM en Asie du Sud et du Sud- Est. Sa direction est confiée au Dr. Grace McCann Morley. Les comités pour les laboratoires de musées et pour le traitement des peintures fusionnent et prennent le titre de Comité international de l'ICOM pour la conservation (Bruxelles, Belgique, 6-13 septembre).
    Lancement de la deuxième Campagne internationale des musées (1er octobre). Réunion d'un groupe d'experts sur la formation du personnel des musées en Europe (Brno, Tchécoslovaquie, 20-21 octobre) ; première tentative pour faire reconnaître le muséologie comme discipline universitaire.

  • 1968
    Réunion du Comité pour l'éducation et l'action culturelle sur le thème: "Le rôle des musées dans l'éducation et l'action culturelle" (Léningrad et Moscou, URSS, 14-21 mai).
    Huitième conférence générale (Cologne et Munich, République fédérale d'Allemagne, 29 juillet-9 août), avec des participants de soixante-cinq pays, sur le thème : "Musée et recherche".
    Colloque international sur le musée et le nouveau public (Cracovie, Pologne, 18-24 septembre), avec pour objectif principal la définition du concept "nouveau public des musées" dans divers systèmes sociaux et différentes sphères culturelles.
    Colloque sur l'architecture des musées, organisé par l'ICOM avec la participation de l'Union internationale des architectes (UIA), à Mexico (Mexique), 8- 14 décembre.

  • 1969
    Stage pilote organisé par l'ICOM à l'intention de jeunes conservateurs et assistants de musée de trois pays francophones : France, Belgique et Suisse (Bruxelles, Paris et Neuchâtel, janvier-février-novembre).
    Parution du premier numéro des Annales. Musée, éducation, action culturelle, qui deviendra "ICOM Education".
    Parution du premier volume de la Bibliographie muséologique internationale.
    Colloque international sur les musées dans le monde d'aujourd'hui, organisé par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM (Paris, 24-28) décembre).

  • 1970
    Réunion d'un comité d'experts nommés par le Conseil exécutif de l'ICOM pour l'étude de régles éthiques d'acquisition des musées (Paris, France, 8-10 avril). Le comité décide d'adopter un code d'éthique professionnelle dans le domaine des acquisitions. En octobre de la même année, la Conférence générale de l'UNESCO, lors de sa seizième session, adopte le texte de la "Convention internationale sur les mesures à prendre pour interdire et empêcher l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites de biens culturels".

  • 1971
    Neuvième conférence générale (Paris, et Grenoble, France, 29 août-10 septembre), sur le thème : "Le musée au service de l'homme aujourd'hui et demain. Le rôle éducatif et culturel des musées". Cinquante pays sont représentés.
    Le Dr. Jan Jelinek (Tchécoslovaquie) succède à M. A. van Schendel et devient le cinquième président de l'ICOM.

  • 1972
    Table ronde sur l'importance et le développement des musées dans le monde contemporain, organisée par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM (Santiago, Chili, 20- 31 mai).
    Colloque international sur les problèmes de la sécurité dans les musées (Saint-Maximin, France, 28 mai-1er juin).
    L'ICOM décide de publier un manuel sur les problèmes de sécurité. Cent quarante-cinq sociétés d'Amis de musée se réunissent à l'occasion du 1er Congrès des Amis des musées du monde (Barcelone, Espagne, 19-23 juin).
    Colloque international sur le thème "Musées et environnement", à l'initiative du Ministère français de l'environnement et du Comité national français de l'ICOM (Bordeaux, Istres et Lourmarin, France, 25-30 septembre).
    Le musée doit rechercher une symbiose totale avec la communauté qu'il dessert. Un nouveau type de musée spécifique de l'environnement, qui prendra le nom d'écomusée, est défini. Dans le cadre de sa campagne pour l'éthique des acquisitions, l'ICOM réunit des spécialistes sur la protection du patrimoine culturel du Sud-Est asiatique (Malacca, Malaisie, 12-13 décembre).
    Symposium sur le rôle des musées dans l'éducation des adultes en vue du développement du Sud-Est asiatique (Malacca, Malaisie, 14-17 décembre).

  • 1973
    Etablissement de "Directives pour la rédaction d'un contrat de prêt" par le groupe de travail "Assurances" créé en 1971. Ces directives seront adoptées en 1974 par le comité d'experts convoqués par l'UNESCO pour étudier les "assurances et autres formes de couverture des risques encourus par les oeuvres d'art".

  • 1974
    Publication d'un recueil de législations nationales sur la protection du patrimoine culturel, aboutissement des efforts poursuivis par l'ICOM depuis 1970 pour dénoncer le trafic illicite des biens culturels, encourager les musées à s'y opposer en diffusant largement l'information sur les textes nationaux régissant la protection du patrimoine. L'ICOM prépare, à l'intention de l'UNESCO, une étude sur les aspects techniques, juridiques et administratifs de l'échange d'objets et spécimens originaux entre institutions de différents pays (15 mars). Cette étude servira de base de discussion aux experts gouvernementaux chargés d'élaborer en 1976 la "Recommandation concernant l'échange international de biens culturels".
    Dixième conférence générale (Copenhague, Danemark, 5-14 juin). Thème : "Le musée et le monde moderne". Soixante- deux pays y sont représentés. Nomination de Luis Monreal (Espagne) au poste de secrétaire général de l'ICOM. en remplacement d'Hugues de Varine-Bohan. L'Assemblée générale adopte de nouveaux statuts pour l'ICOM. Plus démocratique, la structure adoptée permet une plus large participation des membres de l'organisation à ses activités. Conséquence immédiate : on enregistre un accroissement notable du nombre d'adhérents.

  • 1975
    Quatrième conférence triennale du Comité pour la conservation (Venise, Italie, 13-17 octobre), réunissant prés de quatre cents participants. Les communications présentées à cette réunion paraissent pour la première fois sous forme de publication en trois volumes.
    Séminaire sur la formation du personnel technique des musées (Barcelone, Espagne, 20-24 octobre).

  • 1976
    Création du Comité international de l'ICOM pour les relations publiques dans les musées (25 juin). Deux comités internationaux étudient la nécessité d'une décentralisation culturelle : à Bologne, Italie (7-11 juin), le Comité international pour les musées et collections d'art moderne discute de "Centralisation, décentralisation des musées d'art moderne" ; à Umeå, Skellefteå et Vilhelmina, Suède (11-19 septembre), le Comité international pour l'éducation et l'action culturelle étudie "Les rôle du musée dans une politique culturelle de décentralisation".
    Réunion sur "Les méthodes modernes d'inventaire des biens culturels mobiliers", organisée par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM (Barcelone, Espagne, 4-8 octobre).
    L'UNESCO, à la dix-neuvième session de sa Conférence générale (Nairobi, Kenya, octobre), propose la création d'un Centre international de documentation par coordination du Centre UNESCO-ICOM et du Centre UNESCO-ICOMOS. L'ICOM demande à deux d'experts d'étudier la réalisation de ce projet.
    Première assemblée régionale des comités nationaux asiatiques de l'ICOM (Téhéran, Iran, 13-18 novembre).
    Conférence internationale d'experts chargés d'étudier les problèmes des réserves de musée, organisée par l'ICOM et UNESCO, sous les auspices du Comité national américain de l'ICOM, l'AAM/ICOM (Washington, États-Unis d'Amérique, 13-16 décembre).

  • 1977
    Onzième conférence générale (Léningrad et Moscou, URSS, 18-29 mai) sur le thème : "Musées et échanges culturels". Plus de mille cinq cents participants venus de quatre-vingt- neuf pays y assistent. M. Hubert Landais (France) succède au Dr. Jan Jelinek et devient ainsi le sixième président de l'ICOM. Deux comités internationaux sont créés: le Comité pour la muséologie et le Comité pour les musées de littérature. Parmi les résolutions adoptées, citons l'instauration d'une Journée internationale des musées chaque année, le 18 mai ; la création d'un comité ad hoc pour la restitution ou le retour de biens culturels à leur pays d'origine et la décision d'élaborer un traité de muséologie. De nombreux comités internationaux publient les résultats de leurs activités : Répertoire international des collections d'instruments de musique (Comité international des collections d'instruments des musique) ; Résultats de l'enquête sur les relations publiques dans les musées ; Manuel de la sécurité dans les musées (Comité international sur la sécurité dans les musées). A la demande de l'UNESCO, le Comité ad hoc de l'ICOM prépare une "étude relative aux principes, conditions et moyens de la restitution ou du retour des biens culturels en vue de la reconstitution des patrimoines dispersés".
    Organisation de la douzième exposition itinérante de l'UNESCO : Les arts de l'Amérique latine.
    Symposium régional sur les cultures traditionnelles, rurales et tribales en Asie (Colombo, Sri Lanka, 10-20 décembre), organisé par le Département des musées nationaux du Sri Lanka avec la collaboration de l'UNESCO et l'ICOM.
    A partir de 1977, l'ICOM, à la demande de l'UNESCO, entreprend la réalisation de projets d'assistance technique et collabore à l'établissement ou à la rénovation de nombre de musées, en divers pays.

  • 1978
    Parution du premier numéro d'ICOM presse (janvier). Assemblée constitutive de l'Organisation des musées, monuments et sites d'Afrique (OMMSA), dont l'ICOM a contribué à la création (Nairobi, Kenya, 8-14 janvier). Dans le cadre de sa politique de promotion d'échanges entre musées, l'ICOM crée le Programme d'échanges entre musées (MUSEP). Nomination de Janine Schotsmans (Belgique succédant au Dr. Grace McCann Morley au poste de chef de l'Agence régionale de l'ICOM en Asie.
    Réunion d'experts sur les principaux critères à respecter lors de la conception de musées de sciences et techniques dans les pays en développement (Manille, Philippines, 11-15 décembre), organisée par l'UNESCO en coopération avec l'ICOM.

  • 1979
    Parution du premier numéro de Newsletter publiée par l'Agence régionale de l'ICOM en Asie (mai). Suivant la recommandation adoptée par la onzième conférence générale de l'ICOM, diverses initiatives sont prises par les musées pour célébrer l'Année internationale de l'enfant (Bruxelles, Belgique, 17-18 février ; Washington, États-Unis d'Amérique, 28-31 octobre).
    Participation à l'élaboration de plusieurs publications de l'UNESCO dont des numéros de Museum.
    L'ICOM réalise, à la demande de l'UNESCO, de nombreux projets d'assistance technique dans le domaine des musées, en divers pays.
    Deuxième assemblée régionale des comités nationaux asiatiques de l'ICOM (Bangkok, Thaïlande, 10-15 décembre).

  • 1980
    Publication de l'édition espagnole du Manuel sur la sécurité dans les musées.
    Douzième conférence générale (Mexico, Mexique, 25 octobre-4 novembre) sur le thème : "Les musées et leur responsabilité à l'égard du patrimoine mondial".

  • 1981
    Préparation par l'ICOM de deux publications de l'UNESCO : Guide pour la collecte des instruments de musique traditionnels et Les musées de site archéologique. Préparation, à la demande du Comité intergouvernemental de l'UNESCO du formulaire-type pour les demandes de retour ou de restitution et des directives pour l'utilisation du formulaire-type.
    Publication du Répertoire des musées d'Afrique.
    Première réunion du Comité ad hoc de l'ICOM pour l'éthique professionnelle en vue de l'élaboration d'un code de déontologie.
    Première consultation internationale de spécialistes sur l'étude, la documentation et la conservation de l'art rupestre (3-5 septembre, Valcamonica, Italie).

  • 1982
    Participation de l'ICOM au séminaire organisé par le Fonds International pour la Promotion de la Culture, et publication de l'étude "Museums : an Investment for Development" (22-24 mars, Madrid Espagne). Organisation d'une conférence internationale sur "La programmation du musée : de la méthodologie à la réalité" (28-30 juin, Paris, France).
    Participation à la Conférence mondiale sur les politiques culturelles, MONDIACULT (27 juillet-6 août, Mexico, Mexique).
    Troisième Assemblée Régionale Asiatique de l'ICOM (18-22 octobre, Séoul et Kyongju, Rép. de Corée). Thèmes : La coopération professionnelle et ses rapports avec les politiques gouvernementales, régionales et nationales" ; "Nouvelles approches du développement des musées, nouvelles constructions et remise en état des bâtiments anciens".
    Création d'une base de données commune au Centre de Documentation UNESCO-ICOM et au Centre de documentation UNESCO-ICOMOS.

  • 1983
    Première réunion des Comités nationaux africains de l'ICOM (21-26 février, Niamey, Niger).
    Rapport de l'ICOM soumis à l'UNESCO sur le Centre de formation de Niamey.
    Treizième Conférence générale (24 juillet -2 août, Londres, Royaume-Uni). Thème : "Des musées pour un monde en développement". Geoffrey Lewis (Royaume-Uni) succède à Hubert Landais comme septième Président de l'ICOM. Création du Secrétariat de l'ICOM pour l'Amérique Latine et les Caraïbes.
    Publication du Répertoire des musées d'Asie.

  • 1984
    Lancement d'un important programme de formation en Egypte dans le cadre de la Campagne Internationale de l'UNESCO pour la création du Musée de la Nubie à Assouan et du Musée National de la Civilisation Egyptienne au Caire. Collaboration de l'ICOM aux activités promotionnelles de la Campagne Internationale de l'UNESCO pour la sauvegarde du site de Mohenjo-Daro.
    Publication de Museum Studies International, répertoire des programmes de formation muséale. Adoption par le Comité international de l'ICOM pour la conservation du document : "Le conservateur-restaurateur : une définition de la profession".

  • 1985
    Participation à un colloque sur les aspects juridiques du commerce international de l'art, organisé par la Faculté de Droit de l'Université de Genève (11-13 avril, Genève, Suisse). Séminaire régional sur "Les politiques muséales à l'égard du public" (15-24 avril, Djakarta, Indonésie).
    Approbation par le Comité international de l'ICOM pour les musées et collections d'instruments de musique (CIMCIM) des Recommandations pour réglementer l'accès aux instruments de musique dans les collections publiques. L'ICOM remet à l'UNESCO un rapport sur la conception d'un système d'inventaire national des biens culturels au Mali. Patrick D. Cardon succède à Luis Monreal comme Secrétaire Général de l'ICOM.
    Participation du Comité international de l'ICOM pour l'éducation et l'action culturelle (CECA) au colloque "Musées et éducation" (juillet, Guadalajara, Mexique) organisé par l'UNESCO.

  • 1986
    Séminaire régional UNESCO-ICOM sur "Les politiques muséales à l'égard du public en Asie du Sud-Est" et "Les moyens d'intégrer les musées dans la communauté en Asie" (28 janvier-1er février, Séoul, Rep. de Corée).
    Quatorzième Conférence générale (26 octobre-4 novembre, Buenos Aires, Argentine). Thème : "Musée et avenir du patrimoine : état d'urgence". Adoption du Code de déontologie professionnelle de l'ICOM par la 15ème Assemblée Générale (4 novembre, Buenos Aires, Argentine).
    Publication de Public View, manuel du Comité international de l'ICOM pour les relations publiques dans les musées (MPR), et du Dictionarium Museologicum, glossaire de termes muséologiques en vingt langues préparé par le Comité international pour la Documentation (CIDOC).

  • 1987
    De novembre 1986 à avril 1987, l'ICOM, en collaboration avec l'Egyptian Antiquities Organization (EAO), organise un programme de formation pour le personnel du Musée de la Nubie à Aswan et du Musée national de la civilisation égyptienne au Caire en Egypte dans le cadre de la Campagne internationale de l'UNESCO pour l'établissement du Musée de la Nubie à Aswan et du Musée national de la civilisation égyptienne au Caire.
    Le Comité Intergouvernemental de l'UNESCO pour la promotion du retour des biens culturels à leurs pays d'origine ou leur restitution dans le cas d'appropriation illégale tient sa cinquième assemblée à Paris, France, 27-31 avril. L'ICOM et l'Unesco travaillent en étroite liaison dans ce domaine.
    Première assemblée régionale du Secrétariat pour l'Amérique Latine et les Caraïbes setient à Guadalajara, Mexique, 17-22 août. Thème: "Formation du personnel des musées". Table ronde sur la conservation - restauration des biens culturels: "Recherches et techniques actuelles", à Paris, France, 15-16 octobre. Domaines de discussion : peintures de chevalet, polychrome, art graphique, textiles, objets archéologiques.
    Première Assemblée du troisième bureau de l'Organisation régionale de l'ICOM pour l'Asie et la Pacifique à Tokyo, Japon, 25-29 octobre.
    Election de Federico Mayor comme huitième Directeur général de l'UNESCO.

  • 1988
    Première Conférence du Congrès international des musées maritimes (ICMM) à Sydney, Australie, 25-28 septembre.
    Atelier sur "Science Museums Without Walls--Exhibits To Go", organisé par le Conseil National indien des musées de science avec la participation de l'UNESCO et de l'ICOM, 5- 13 décembre, Delhi, Calcutta et Bangalore, Inde.
    L'Assemblée générale des Nations Unies inaugure la Décennie mondiale pour le développement culturel. 4 objectifs principaux: faire connaître la dimension culturelle pour le développement, mettre en valeur la vie culturelle, augmenter la participation dans la vie culturelle, promouvoir les participations internationales et culturelles.

  • 1989
    Quatrième Assemblée régionale de l'ICOM pour l'Asie et la Pacifique, à Beijing, Chine, 1-7 mars. Six résolutions sont adoptées incluant la nécessité d'encourager les échanges de personnel entre les musées de la région, le soutien des activités professionnelles et la muséologie et le rôle social des musées dans la région Asie-Pacifique.
    Mise en place du Programme afro-suédois des musées (SAMP) à l'initiative du Comité national Suédois de l'ICOM. Objectifs : échanges de personnel et d'expositions, recherches communes dans des domaines spécifiques, échanges d'informations et aides concernant les équipements.
    Quinzième Conférence générale de l'ICOM, La Haye, Pays- Bas, 27 août-6 septembre. Thème: "Musées: Générateurs de culture". Six résolutions : Musées: Générateurs de culture, Formation du personnel, Inclusion de la langue espagnol comme une langue de travail pour les publications de l'ICOM, Documentation et information, Communication entre des musées et Dimension culturelle du développement. Décision d'établir un nouveau siège pour l'Organisation régional Asie-Pacifique dans le campus du Conseil national des musées de science à Calcutta, Inde. Alpha Oumar Konaré (Mali) succède à Geoffrey Lewis (Royaume-Uni) comme huitième Président de l'ICOM.
    Adoption de nouveaux Statuts pour l'ICOM qui mettent l'accent sur la démocratisation et la régionalisation de l'Organisation.
    Création du Comité international pour la gestion (INTERCOM).

  • 1990
    Les Nouvelles de l'ICOM sont publiées en 3 langues-- anglais, français, espagnol-- par l'Organisation régionale Asie-Pacifique de l'ICOM à Calcutta, Inde. La promesse longtemps attendue d'un édition espagnole des Nouvelles de l'ICOM est réalisée.
    Pendant la 71ème assemblée du Conseil exécutif à Paris, France, 5-6 juillet, un Comité de déontologie est créé. Il étudie des problèmes divers concernant la déontologie professionnelle et décide d'encourager les traductions du Code de déontologie professionnelle de l'ICOM pour assurer l'autorité morale de l'ICOM.

  • 1991
    Pour la première fois dans l'histoire de l'ICOM, le Conseil exécutif se réunit dans un pays asiatique, Delhi et Calcutta, Inde, 3-9 mars, pour renforcer les réseaux régionaux.
    Création du nouveau Comité international pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies de l'image et du son (AVICOM), à Paris, France, 5-7 juin.
    Pendant la 73ème réunion du Conseil exécutif de l'ICOM, à Paris, France, 10-11 juin, il est décidé d'établir un Fonds ICOM d'assistance mutuelle dans le but d'aider l'adhésion à l'ICOM de tous ceux qui souhaitent participer au travail de l'Organisation.
    Deuxième table ronde internationale d'experts sur la préservation des monuments d'Angkor, à Paris, France, 8- 11 septembre, organisée par l'UNESCO. L'ICOM s'engage à agir.
    Rencontres organisées par l'ICOM sur le thème "Quels musées pour l'Afrique? Patrimoine en devenir", dans 3 pays africain--Bénin, Togo, Ghana-- 18-21 novembre. Les ateliers ont pour thème la gestion et le financement, la formation et les échanges, les musées et la recherche et le musée comme outil de développement.
    Adoption par le Conseil exécutif adopte une résolution sur la protection des biens culturels face aux changements politiques et économiques du monde. Elisabeth des Portes est nommée Secrétaire générale par le Conseil exécutif de l'ICOM ; elle remplace Patrick Cardon.

  • 1992
    Publication du premier Répertoire des membres de l'ICOM, permettant une meilleure communication entre les membres. Publication des Actes des Rencontres "Quels musées pour l'Afrique? Patrimoine en devenir".
    Publication de Museums Without Barriers. A New Deal for Disabled People traitant des facilités à mettre en place pour les handicapés.
    Seizième Conférence générale de l'ICOM à Québec, Canada, 19-26 septembre. Thème: "Musées: Y a-t-il des limites?" Deux résolutions sont adoptées; Musées: Y a-t-il des limites et Prévenir les menaces contre le patrimoine culturel et naturel.
    Saroj Ghose (Inde) succède à Alpha Oumar Konaré (Mali) comme neuvième Président de l'ICOM.
    A la suite des Rencontres "Quels musées pour l'Afrique? Patrimoine en devenir"(1991), un programme intitulé, AFRICOM (le Programme de l'ICOM pour l'Afrique), est adopté pour trois ans avec pour objectifs le développement des échanges entre professionnels en Afrique et dans le reste du monde, ainsi que la mise en place de réseaux régionaux de professionnels.

  • 1993
    L'ICOM adopte un nouveau logo pour l'Organisation.
    La Journée internationale des musées sur le thème Musées et peuples autochtones (18 mai) fait référence à l'année des peuples autochtones des Nations Unies.
    Atelier régional sur le trafic illicite des biens culturels organisé par l'ICOM en collaboration avec l'UNESCO et Interpol à Arusha, Tanzanie, 28-29 septembre, dans le but de renforcer la collaboration entre professionnels des musées et services de police et des douanes.
    Lancement de l'Appel d'Arusha pour lutter contre le trafic illicite des biens culturels en Afrique.
    L'ICOM met en place une mission en Croatie, 9-29 octobre.
    5ème Assemblée régionale de l'ASPAC à Sydney, Australie, 24-25 septembre.
    Publication du Répertoire des musées des pays de la région Asie-Pacifique par l'Organisation régionale Asie-Pacifique de l'ICOM.
    Publication, en décembre, en collaboration avec le WAMP (West African museum Programme) du Répertoire des profesionnels de musées en Afrique.
    Publication du premier numéro de la série Cent objets disparus intitulé Pillage à Angkor. Deux mois après la publication de Pillage à Angkor, une sculpture Khmère reproduite dans ce livre est restituée le 4 décembre à l'Ambassade du Cambodge à Paris, France.

  • 1994
    Organisation de la première réunion des professionnels des musées de l'ensemble des pays arabes à Amman, Jordanie, 26-30 avril, en coopération avec le Département des Antiquités du royaume Hashémite de Jordanie.
    Publication du premier numéro de la Lettre des musées arabes et du Répertoire des musées des pays arabes.
    Atelier régionale sur le trafic illicite des biens culturels, Bamako, Mali, octobre 1994.
    Publication de Pillage en Afrique, deuxième numéro de la série "Cent objets disparus".
    14ème Réunion annuelle d'ICOM/LAC à Cuenca,Equateur.

  • 1995
    Dix-septième Conférence générale de l'ICOM, 1-7 juillet, Stavanger, Norvège. Thème: "Musées et communautés". Six résolutions : Musées et communautés, Protection du patrimoine culturel pendant un conflit armé, Conventions régissant la sécurité physique et juridique du patrimoine culturel, Formation muséale et sensibilisation planétaire, Développements des technologies de l'information, et Essais Nucléaires.
    Publication en mai 1995 de l'Etude sur l'autonomie des musées en Afrique dans le cadre du programme AFRICOM, et du Trafic illicite des biens culturels en Afrique.
    Publication d'une nouvelle série intitulée Cahiers d'études des Comités internationaux de l'ICOM. Le premier numéro est consacré au Comité pour la conservation.
    Publication du Guide des administrations des musées en Europe.
    L'ICOM créé un serveur d'information sur l'Internet et encourage les musées à se connecter à ce nouveau moyen de communication.
    Atelier régional sur le trafic illicite des biens culturels organisé par l'Organisation régionale de l'ICOM pour l'Amérique latine et la Caraïbes en collaboration avec l'UNESCO, à Cuenca, Equateur.
    Programme d'enrichissement professionnel (PEP) : Réunion au siège de l'ASPAC à Calcutta, Inde, concernant la documentation informatique dans les musées, les publications assistées par ordinateur, la production de CD- ROM et la génération des vidéo clips.
    Restitution de plusieurs objets publiés dans Pillage en Afrique.
    Adoption de la deuxième phase programme AFRICOM, Addis Abéba, Ethiopie, 10-17 Novembre.

  • 1996
    Avril : création du Comité international du Bouclier bleu (ICBS) par l'ICOM, l'IFLA, ICA et l'ICOMOS, afin de répondre aux situations d'urgence qui affectent le patrimoine. Une mission d'urgence, organisée conjointement par l'ICOM et le Musée de l'Armée (France) s'est rendue au mois de mars à Sarajevo afin d'apporter au musée du matériel de première nécessité.
    Mai : Journée internationale des musées sur le thème «Collecter aujourd'hui pour demain». Novembre et décembre : parution des «Cahiers d'étude» n 2 et 3 consacrés successivement au Comité pour la documentation (CIDOC) et au Comité pour l'éducation et l'action culturelle (CECA). Première réunion de l'Organisation régionale de l'ICOM pour les pays arabes (ICOM- ARABE) au Caire (Egypte) le 29 mai.
    Juin : 86e session du Conseil exécutif à Paris. Tenue du 3e Atelier régional de lutte contre le trafic illicite des biens culturels, en juin, à Kinshasa (Rép. Dém. Du Congo), et création de l'Organisation régionale de l'ICOM pour l'Afrique centrale (ICOMAC).
    Septembre : publication du Manuel de normes. Documentation des collections africaines, fruit de quatre années de travail des professionnels de sept musées africains en collaboration avec le Comité international de l'ICOM pour la documentation (CIDOC).
    Octobre : publication de Trafic illicite des biens culturels en Amérique latine.
    19 novembre : célébration du 50e anniversaire de l'ICOM au musée du Louvre à Paris. Tenue de la 55e session du Comité consultatif et de la 87e session du Conseil exécutif de l'ICOM à Paris dans le courant du mois de novembre.

  • 1997
    Janvier : publication de la nouvelle édition de Cent objets disparus. Pillage à Angkor.
    Le 18 mai, 20e anniversaire de la Journée internationale des musées sur le thème «Lutter contre trafic illicite des biens culturels» choisi pour deux années consécutives.
    Juin : tenue à Paris du 23 au 25 juin de la 56e session du Comité consultatif et de la 88e session du Conseil exécutif. Réunions en juin et octobre du Comité international du Bouclier bleu (ICBS).
    Juin : publication de Cent objets disparus. Pillage en Afrique (réimpression et mise à jour). Réunion à Paris du Comité de déontologie. Publication de Bibliographie des publications de l'ICOM : 1946-1996.
    Août : organisation d'une mission d'experts du Comité pour la sécurité (ICMS) au Burundi dans le cadre d'une campagne de solidarité de l'ICOM pour les musées du Burundi.
    Septembre : publication de la version arabe du Manuel de normes. Documentation des collections.
    Octobre : à Amsterdam, dans le cadre du programme AFRICOM, organisation d'un atelier sur «La protection du patrimoine africain» où se rassemblent les professionnels des musées d'Afrique, d'Europe et d'Amérique du Nord. A la suite de cet atelier, les participants publient la «Liste rouge de l'ICOM» composée d'objet archéologiques africains particulièrement touchés par le pillage.
    Le 25 novembre : inauguration du musée de la Nubie à Assouan (Egypte), pour lequel l'ICOM a réalisé le programme de formation de ses cadres.
    Décembre : réunion de la 89e session du Conseil exécutif et d'une session extraordinaire du Comité consultatif à Paris. Parution du «Cahier d'étude» n 4 sous la direction du Comité international de l'ICOM pour la sécurité dans les musées (ICMS). Restitution d'objets du patrimoine africain en juin, novembre et décembre.
    Le 31 décembre, Elisabeth des Portes, secrétaire générale, quitte l'ICOM et assume désormais la charge de directrice générale de l'Union des fabricants.

  • 1998
    Janvier : publication du troisième volume de la série Cent objets disparus, intitulé Pillage en Amérique latine.
    Publication sur l'initiative du Comité international pour les échanges d'expositions (ICEE) du premier numéro trilingue (anglais/français/espagnol) de la série «Les utilitaires», intitulé Budgéter une exposition.
    Publication du n 5 de « Cahier d'étude » sous la direction scientifique du Comité international de l'ICOM pour l'audiovisuel et les nouvelles technologies (AVICOM)
    Avril : Sommet des musées des Amériques au Costa Rica sur le thème «Musées au service de la communauté» organisé par l'AAM/ICOM, ICOM-CANADA, ICOM-COSTA RICA, ICOM-LAC et MAC. Suite à la publication de Pillage en Amérique latine, des objets retrouvés en France sont restitués en avril à la Colombie.
    En mai, Manus Brinkman, nommé secrétaire général de l'ICOM par le Conseil exécutif prend ses fonctions.
    Le 18 mai, Journée internationale des musées sur le thème : «Lutter contre le trafic illicite des biens culturels».
    Mai : 90e session du Conseil exécutif de l'ICOM à Los Angeles, organisée dans le cadre de la réunion annuelle de l'Association américaine des musées (AAM). Une session intitulée « Museum ethics » y est présentée.
    Juin : Atelier régional sur le trafic illicite des biens culturels à Hammamet, en Tunisie, et réunion annuelle de l'ICOM-ARABE.
    Septembre : réunion du Comité international du Bouclier bleu sur le patrimoine afghan. Publication de L'Histoire de l'ICOM, 1946-1996.
    Octobre : 18e Conférence générale de l'ICOM à Melbourne, en Australie, du 9 au 16 octobre, sur le thème : « Musées et diversité culturelle - culture anciennes, nouveaux mondes ». Publication du volume n 6 de «Cahier d'étude» sous la direction scientifique du Comité international de l'ICOM pour les musées régionaux (ICR).
    En septembre 1998, l'ICOM compte plus de 15 000 membres en règle au sein de 116 Comités nationaux et 25 Comités internationaux. Le Secrétariat est composé de 11 personnes.

    Sources :
    Museum Vol. 32, N 3, 1980 ;
    Nouvelles de l'ICOM ;
    Documents administratifs ICOM




  •  
     
       
    Updated: 30 June 2005